Sculpture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 GALVANOPLASTIE : pffff, pas facile.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
BARNABE
Confirmé
avatar

Masculin Nombre de messages : 208
Age : 45
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: GALVANOPLASTIE : pffff, pas facile.   Sam 28 Avr 2012 - 8:30

Rappel du premier message :

Bonjour tout le monde,
Savez-vous où peut-on se procurer des kits de galvanoplastie ? en bain électrolityque ? par tampon ?
Quelqu'un maitrise-t-il le truc ?

Le procédé fonctionne-t-il sur de la plastiline ?

Quels sont les "réglages" type pour du cuivre et du bronze à appliquer ?
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.portraitdevous.com

AuteurMessage
roseleur
Super Très Grand Maître


Nombre de messages : 2182
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: GALVANOPLASTIE : pffff, pas facile.   Jeu 19 Juil 2012 - 22:30

Citation :

je pensais qu'il fallait plonger une surface d'anode correspondante à la pièce dès le départ. Or, impossible car si la tension est optimale, le voltmètre reste sur 0. Est-ce à cause de U=Ri ?. Aussi, il me faut descendre l'anode au fur et à mesure du recouvrement et encore la surface immergée ne correspond toujours pas à celle de la pièce. Por que ?

Je ne comprends pas très bien la question.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bellino.fr
BARNABE
Confirmé


Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Re: GALVANOPLASTIE : pffff, pas facile.   Ven 27 Juil 2012 - 21:54

Désolé pour le retard de ma réponse mais depuis le stage avec Philippe Faraut, je passe mon temps à faire des études de visage.
Donc, revenons à la question.
Tant que la pièce n'est pas complètement recouverte de cuivre, je suis obligé de descendre l'anode dans le bain de minimètre en minimètre. Si je la plonge carrément dedans en faisant correspondre les surfaces, les ampères sont réglables mais les volts restent sur zéro. N'est ce pas un problème de métallisation de la surface ?
J'utilise du spray graphite en 5 couches.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.portraitdevous.com
roseleur
Super Très Grand Maître
avatar

Masculin Nombre de messages : 2182
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: GALVANOPLASTIE : pffff, pas facile.   Ven 27 Juil 2012 - 22:45

Citation :
Si je la plonge carrément dedans en faisant correspondre les surfaces, les ampères sont réglables mais les volts restent sur zéro.

N'est ce pas plutôt l'inverse? volts réglables et ampères sur 0?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bellino.fr
marco polo
Super Très Grand Maître
avatar

Masculin Nombre de messages : 6474
Age : 59
Localisation : charente
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: GALVANOPLASTIE : pffff, pas facile.   Sam 28 Juil 2012 - 12:23

Je crois barnabé qu' un petit voyage à nice serait le bienvenu , pour rencontrer le dernier descendant de roseleur bel gueule
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deboisenbronze.net
BARNABE
Confirmé
avatar

Masculin Nombre de messages : 208
Age : 45
Localisation : TOULOUSE
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Re: GALVANOPLASTIE : pffff, pas facile.   Lun 30 Juil 2012 - 22:32

Ah voui, tu as raison, Roseleur, c'est l'inverse !
Alors, c'est normal ?

Bonne idée Marco Polo, tous à Nice !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.portraitdevous.com
roseleur
Super Très Grand Maître
avatar

Masculin Nombre de messages : 2182
Localisation : Nice
Date d'inscription : 30/09/2007

MessageSujet: Re: GALVANOPLASTIE : pffff, pas facile.   Ven 3 Aoû 2012 - 21:03

au début de l'opération la surface de cuivre déposé est très faible donc l'ampérage est très faible il va monter au fur et à mesure de l'accroissement de la surface.
Ma manière de procéder est de plonger l'anode entièrement dès le départ mais d'augmenter progressivement le voltage (tension). Si le voltage est trop fort l'ampèrage sera excessif par rapport à la surface de pièce et le dépôt va "brûler" .

La surface graphitée a une conductivité faible et tant qu'elle n'est pas recouverte elle est quasi négligeable en tant que surface.
Ce qu'il est important de comprendre c'est qu'il s'agit de la densité de courant : ampères / surface. On augmente l'ampérage en augmentant le voltage au fur et à mesure que la surface déposée se développe .
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bellino.fr
abcd
Apprenti


Masculin Nombre de messages : 1
Age : 37
Localisation : na
Date d'inscription : 13/11/2013

MessageSujet: Quelle alimentation pour la galvanoplastie?   Mer 13 Nov 2013 - 21:05

Bonjour,

Je suiis en train de me lancer dans la galvanoplastie...
Afin d'apprendre la technique j'ai trouve des choses un peu "toutes faites" pour demarrer (electrolyte cuivre acide chez conrad.fr, par exemple) , avant de faire mes propres melanges....
Au final j'aimerais travailler sur de petites pieces, de mini-sculptures ne depassant pas 10cm^3.
J'ai lu l'autre post, bien utile, sur la galvanoplastie dans ce forum. Mais je ne sais simplemet pas quelle est l'alim ideale. Que pouvez-vous conseiller comme modele, ou en tout cas comme source d'energie en courant continu a faible puissance?

Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine Pommier GG
Super Très Grand Maître
avatar

Féminin Nombre de messages : 7531
Age : 56
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 28/01/2010

MessageSujet: Re: GALVANOPLASTIE : pffff, pas facile.   Mer 13 Nov 2013 - 23:30

abcd, j'ai fusionné les sujets afin de relancer le post
Revenir en haut Aller en bas
http://mesterresraku.fr/
luc4130
Apprenti


Masculin Nombre de messages : 1
Age : 31
Localisation : Chamalieres
Date d'inscription : 20/10/2016

MessageSujet: Cuivrage   Jeu 20 Oct 2016 - 3:43

Bonjour, je suis nouveau sur ce forum, je ne suis pas sculpteur mais je m'intéresse à la galvanoplastie du cuivre que je souhaiterais appliquer à diverses pièces en métal.
J'ai donc ressorti ce post car c'est l'un des endroits où google m'a mené.
J'ai pas mal consulté divers forums et blogs concernant ce procédé mais je ne trouve pas de réponse à mes questions.

En fait j'ai fait deux tests sur des pinces en acier qui sont sensiblement les mêmes et nettoyées de la même façon.
J'ai utilisé deux procédés :
Pour le premier, j'ai fait l'électrolyse dans une solution d'eau distillée et de bicarbonate de soude.
Pour le deuxième, l'électrolyse a été faite dans un bain d'un tiers d'acide sulfurique à 33% et deux tiers d'eau distillée.
Les deux tests on été fait avec la même source de courant, un chargeur de batterie de 12V et de 4A.
Pour ces deux essais j'ai utilisé une anode composé du même fil de cuivre récupéré, que j'ai dénudé et mis en boule.
Je n'ai pas mis de sulfate de cuivre dans les solutions, je n'en ai pas, mais l'anode se dissolvant sous l'effet de l’électrolyse, je pense que le bain se charge d'ions Cu2+ quand même dans les deux cas (les bains deviennent bleus).
J'ai laissé les pinces environ 15 - 20min chacune dans l’électrolyse.

Les résultats ne sont pas du tout les mêmes et je ne comprend pas trop pourquoi.
Le premier test à donné un placage assez fin (quelques microns ?) mais qui accroche assez bien à la surface de la pince.
Le deuxième, est allé beaucoup plus vite, et le dépôt a été beaucoup plus important (un bon mm) mais il s'enlève de la pince rien qu'en passant le doigt.

J'ai pu voir que le cuivrage se fait normalement dans un bain d'acide, mais pourquoi le résultat est meilleur avec le bicarbonate ?
Revenir en haut Aller en bas
casper
Super Très Grand Maître
avatar

Masculin Nombre de messages : 5920
Age : 79
Localisation : paris-sudvendée
Date d'inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: GALVANOPLASTIE : pffff, pas facile.   Jeu 20 Oct 2016 - 17:08

Tout cela est fort interessant ! et bravo Luc, avec le 1er essai et le bicarbonate ...

si la couche est fine et régulière c'est parfait !  danse  danse  danse

Le cuivrage doit se faire lentement, LEN TE MENT de l'ordre de l'heure ... pour preuve , avec l'acide ça l'fait pas.

Notre grand maitre Roseleur avait donné qques indications, et en plus des temps et surtout voltages-ampérages très petits.

De l'ordre du volt et de l'ampère. Mais c'est si vieux tout ça !

Dans l'industrie on utilise pitète de l'acide mais l'important est d'avoir un électrolyte , sel, sulfate de Cu ?

1/3 d'acide me semble monstrueux. Bonjour les poumons. Ques fois, gamin, j'allais chez un chromeur ... ça sentais l'acide , un peu et il y avait des cuves immenses.

Le courant léger fait le reste ... autant que je sache ! .... Hugh !
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdeclaude.over-blog.com/
 
GALVANOPLASTIE : pffff, pas facile.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» GALVANOPLASTIE : pffff, pas facile.
» Avis aux fans de potager facile: le topinambour!
» une recette tres facile a faire et....miam
» Technique de dépotage à l'alcool : Facile, rapide et efficace
» dans le dos facile ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DE SCULPTURE :: MATIERES :: AUTRES MATIERES :: FINITIONS DES AUTRES MATIERES-
Sauter vers: