LE FORUM DE SCULPTURE
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Sculpture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-13%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
20.95 € 23.95 €
Voir le deal

 

 FOUR BRONZE

Aller en bas 
AuteurMessage
Ghislaine Pommier GG
Super Très Grand Maître
Ghislaine Pommier GG

Féminin Nombre de messages : 7467
Age : 59
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 28/01/2010

FOUR BRONZE Empty
MessageSujet: FOUR BRONZE   FOUR BRONZE EmptyDim 13 Oct 2013 - 18:59

patineur a écrit:
 
Techniquement si vous voulez avoir un VRAI bronze de qualité, une seule solution :

1/ minimum 85 % de cuivre "électrolytique".
2/ Un taux de zinc inférieur  à celui de l'étain et pas plus 1 % de plomb qui durcit le bronze.

Financièrement c'est beaucoup plus cher mais en prenant des métaux pur vous aurez toujours l'alliage sans apport bizarre (certains laitons dits "d'estampage" contiennent plus de 5 % de plomb et s'oxydent beaucoup à la coulée).

3/ pour faire une bonne coulée, il faut un four, un vrai !

Seuls les fondeurs expérimentés et accompagnés devraient se lancer dans les "bricolages" à base de ciment réfractaires dans des bidons usagés. Vous jouez avec votre santé et celle de ceux qui vous seconde. Qui a vu les résultats de l'explosion d'un four au gaz ou au fuel comprendra de quoi je veux parler.

Les anciens faisaient fondre 60 kg de bronze dans un fut avec juste la valeur en coke de l'espace entre le creuset et la paroi du fut, ne vous lancez jamais à essayer sans l'avoir vu fonctionner chez un autre, rien que la cheminée, si elle ne tire pas comme il faut, pourrait vous valoir un séjour à l'hosto.

Des fois je ne dis rien, ce n'est pas par ce que je ne veux pas partager, c'est juste que je ne veux pas être complice des risques insensés que certains prennent avec leur four bidouillés...

Une simple bouteille de gaz qui explose vous fait un trou de 4 parpaings dans le mur qui se trouve à 1 m d'elle, alors croyez-moi, doublez vos protections, triplez vos équipements et vous ne serrez pas encore arrivés au risque zéro accident.

Pour ton problème de "scories" au fond de ton creuset, c'est sans doute ta flamme qui attaque trop haut dans ton four et du coup ton creuset n'est pas assez chaud en bas. Récupères tes "scories" et fais les passer au spectromètre, je suis sur qu'il s'agit de métal en train de repasser de l'état liquide à l'état solide.
Tiré de ce post https://sculpture.forumactif.com/t10017-qualite-du-bronze-avant-et-apres-coulee#197719

Citation :
en 30 ans de fonderie de bronze j'ai connue 5 ou 6 incendies, 2 ou 3 explosions et maintes fois des fuites de creusets et de poches de transfert. Tout ça répartis sur 4 ou 5 fonderies et avec des dégâts qui vont du pied brûlé à la perte irrémédiable de l'atelier tout entier. Et tout ça avec du matériel pro et des gens qui pratiquent 40 heures par semaine.

Un seul noyau humide au moment de la coulé et c'est l'ensemble du bronze que tu viens de verser qui monte au plafond, un conseil, apprends à courir vite pour ne pas te trouver en dessous au moment où il redescendra...

exemple de l'amour entre l'eau et les fonderie:


Tu coules avec de bonnes chaussures, un tabler, des gants, un masque, un casque ? et si tu te prends les pieds dans ton brancard de transfert sur qui ton métal va-t-il tomber ? Un jour j'ai glissé et je me suis retrouvé à genou avec 60 kg portés à 1100° qui éclaboussaient à 4 m à la ronde, heureusement que celui qui était en face avait eu le réflexe de poser le creuset que je ne tenais plus de mon coté...

Donc je maintiens que penser que couler du bronze c'est du niveau de la chimie amusante c'est juste dangereux pour toi et ceux qui t'assistent. J'enfoncerai le clou en rappelant que dans le cas probable, même si je ne te le souhaite pas, où il t'arrive un accident, car il finit toujours par arriver un accident, si tu es l'heureux propriétaire d'une fonderie qui utilise du matériel bricolé, ton assureur profitera de cet "amateurisme" dans le matos pour dire que tu n'était pas assuré... Je laisse à chacun le loisir d'imaginer les éventuelles conséquences que pourraient entraîner un tel lachage par l'assureur (bâtiment, blessures, etc ...).

J'ai l'air de chercher à casser le moral ? Non j'essaies juste de vous dire que si vous êtes le type qui a serré les boulons de la passerelle qui tue plusieurs personnes aux chantiers de l'atlantique vous vous retrouvez au tribunal, si vous êtes le médecin du travail de la société Eternit vous vous retrouvez au tribunal ... Pensez juste à ce qu'il se passerai si quelqu'un qui ne serai pas un de vos salariés dans votre fonderie dûment inscrite au registre des métiers se retrouvai blessé/mutilé/DCD suite à un accident de fonte dans votre atelier...

En ce qui me concerne j'ai appris une chose durant mon parcours en fonderie; le risque zéro c'est de la foutaise, l'accident arrive toujours, partout. C'est comme le fondeur qui vous affirme n'avoir jamais raté une fonte, traitez le de menteur de ma part, je prend le risque. J'ai fait partis d'un CHSCT et j'ai même eu droit à une formation initiales aux risques, à leur évaluation et au traitement des accidents pour retirer la leçon de ceux-ci et là encore les stats, puisque tout finit en stats, sont édifiantes, sur les heures où les accidents arrivent en général, les jours, les moments de l'année... On ne devrai jamais travailler la dernière demi-heure de la journée, jamais le vendredi après-midi, jamais la dernière semaine avant les vacances, etc ... Et là c'est en général, c'est autant valable dans un bureau que dans une fonderie.

Petit exemple d'une explosion en fonderie:


Une dernière pour la route, dans une fonderie de bronze:
Revenir en haut Aller en bas
http://mesterresraku.fr/
 
FOUR BRONZE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DE SCULPTURE :: LA SECURITE EN SCULPTURE :: Les Fours-
Sauter vers: