Sculpture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La retranscription du réel dans l'art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joel Victor Martz
Super Très Grand Maître
avatar

Masculin Nombre de messages : 1401
Age : 34
Localisation : Montauban
Date d'inscription : 23/06/2009

MessageSujet: La retranscription du réel dans l'art   Jeu 9 Mai 2013 - 21:51

Bonsoir à tous,


Voilà une question qui m'anime beaucoup en ce moment. Et pour cause, m'étant rendu compte que beaucoup de personnes fantasment leur art, et que dans ces cas là c'est une sorte de catastrophe annoncée autant pour celui qui va percevoir l'oeuvre d'art que celui qui va la créer, catastrophe des données, catastrophe de la perception, catastrophe du ressenti. Voilà, pour vous, à quel moment l'art n'est plus l'art, à quel moment vos limites sont dépassées, et enfin, à quel moment vos expériences du réel peuvent elles vous échapper dans vos sculptures ???
Devrait on toujours garder la maîtrise de nos expériences, la maîtrise de notre ressenti, comment ne pas échapper à la pression du tout de suite, maintenant ? Vivre, c'est déjà de l'art diront certains, certes, et j'opterais certainement pour cette réponse, mais quel est le rôle de l'artiste moderne dans son quotidien.
Hannah Arendt, dans l'impérialisme, évoquait déjà cette relation face au lointain, à l'inconnu, ces bourgeois qui ne pouvaient s'empêcher de fantasmer sur les contrées lointaines, qui amena le monde ( à cette époque l'Europe ) à trouver au fil des années, la solution finale, celle de l'esclavagisme. D'autres, comme Paul Virilio, dans son livre Art and Fear, nous rappelle combien le rôle de l'artiste est important dans notre société et combien il est l'une des pièces maitresses d'un mode de pensée et d'une construction d'une idéologie. Prenant l'exemple de certains artistes relativement destructeurs, de révolutionnaire du papier, de petit bluesmen électrique, de sculpture nécrophile dont certains étaient nécrophage, de l'oeuvre de Picasso, finalement, peut être le plus grand idéologue de la cause nazi ? Des pseudos grand écrivain russes du siècle passé, de ces grands révolutionnaires planqués en Suisse admirateur de Staline ou des terroristes au service de l'Art.
Alors, c'est vrai qu'à l'échelle de mon quotidien, toutes ces vicissitudes de l'histoire m'interpelle et me rappelle combien le fantasme a engendrer bien des démons, des surenchères de l'émotion dans une époque où tout est la portée de tous, où ( comme à l'époque des bourgeois racistes ) le lointain nous est plus proche que notre maison, google earth en est l'exemple en attendant home google déjà presque achevé avec la télé réalité ( Loft Story ).
Donc, voilà si vous vous êtes déjà posté ces questions, de l'impacte de vos oeuvres sur le public, sur celui qui voit, quels ont été les choix qui vous ont determiné à maintenir une action plus qu'une autre, pensez vous qu'une morale dans l'art à sa place ???
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julienchapron.fr
 
La retranscription du réel dans l'art
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Investir dans l'agriculture bio.
» mort tragique d'un pompier talantais dans le var
» Vocabulaire dans la Marine (code international des signaux )
» A quel age dans la Loola ???
» 14-18 les bûcherons Canadiens dans l'Orne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DE SCULPTURE :: DISCUSSION :: DISCUSSION LIBRE AUTOUR DE LA SCULPTURE-
Sauter vers: