Sculpture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 comment commence t'on un dessin

Aller en bas 
AuteurMessage
loudolle
Louis Dollé,sculpteur Ymagier
loudolle

Masculin Nombre de messages : 7094
Localisation : nice
Date d'inscription : 28/08/2005

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyMer 19 Nov 2008 - 0:55

ou par quoi commencer lorsque l'on est face au modele?
Revenir en haut Aller en bas
http://loudolle.free.fr
Aurigod
Sculpteur
Aurigod

Masculin Nombre de messages : 2733
Age : 70
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 12/05/2007

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyMer 19 Nov 2008 - 7:59

Ta question est très générale, dessin ou croquis pour une sculpture?
Simple Exercice? Résultat à atteindre? temps de pose?
De nombreux paramètres peuvent modifier la démarche. Tu ne crois pas?
Revenir en haut Aller en bas
http://jean-luc.garioud.fr/pages/techniques.html
syl
Super Très Grand Maître
syl

Féminin Nombre de messages : 1445
Age : 56
Localisation : haute savoie
Date d'inscription : 07/01/2008

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyMer 19 Nov 2008 - 8:18

moi,quand j'ai l'occasion de faire des croquis d'après modèle vivant, je ne dispose pas d'une personne qui prend la pose pour moi seule, c'est généralement dans un groupe.
Je ne choisi donc pas la pose.
Lorsque le modèle s'est installé, je commence par tourner autour pour chercher le point de vue qui m'interpelle, pour essayer de voir ce qui peut m'intéresser dans ce modèle.
je trouve que c'est le plus difficile, le point de vue et la distance % au modèle.
Ensuite je commence souvent par un croquis de la forme générale, les grandes lignes avant de passer à du détail. Si je commence par du détail, je me perds vite. J'essaie donc d'aller à l'essentiel en quelques coup de crayon.
Il peut arriver également que je ne choisisse qu'une partie du corps comme sujet, auquel cas je me met au plus près du modèle pour ne pas perdre ce détail dans l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tondinesylviane.odexpo.com/
Wanda
l'éternelle apprentie
Wanda

Féminin Nombre de messages : 6703
Age : 54
Localisation : Oise
Date d'inscription : 12/09/2006

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyMer 19 Nov 2008 - 8:58

Je commence par déterminer la place que prendra mon sujet sur ma feuille, je marque en trois traits rapides et légers la forme dans laquelle s'inscrit mon sujet; je travaille maintenant en tenant mon crayon comme un fusain ou une craie, ce qui me permet d'y aller à grands traits sans détails (...le moins possible...); les valeurs vont ensuite donner le reste, la profondeur, la lumière, le relief, les rondeurs. Un crayon bien grâââs donne de beaux rendus et permet de finir aux doigts, un régal!
Revenir en haut Aller en bas
christiana
Super Très Grand Maître
christiana

Féminin Nombre de messages : 2209
Age : 65
Localisation : Liège Belgique
Date d'inscription : 02/12/2006

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyMer 19 Nov 2008 - 12:02

Wanda a écrit:
Je commence par déterminer la place que prendra mon sujet sur ma feuille, je marque en trois traits rapides et légers la forme dans laquelle s'inscrit mon sujet; je travaille maintenant en tenant mon crayon comme un fusain ou une craie, ce qui me permet d'y aller à grands traits sans détails (...le moins possible...); les valeurs vont ensuite donner le reste, la profondeur, la lumière, le relief, les rondeurs. Un crayon bien grâââs donne de beaux rendus et permet de finir aux doigts, un régal!

Pareil quand je travaille d'après modèle.

Quand je fais un visage d'imagination, je commence toutjours par les yeux. (faut pas faire comme moi, c'est pas très orthodoxe!)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.christianemoreau.be
madame Dutour
Super Très Grand Maître
madame Dutour

Féminin Nombre de messages : 5101
Age : 58
Localisation : Charente
Date d'inscription : 23/01/2008

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyMer 19 Nov 2008 - 13:46

Trop bien aujourd'hui toutes tes questions Loudolle...
Perso et si c'est un modèle vivant je commence par regarder un max et ensuite je mets en place les épaules (je m'en suis rendue compte dernièrement. Ca se fait naturellement). Le reste suit. Grandes lignes puis détails.
Si c'est autre chose, objet, animal, paysage, architecture, abstrait, je commence toujours aussi par les épaules. Il y a toujours un truc qui ressemble à des épaules dans n'importe quoi. sourire Un truc rond, solide, doux...
Et toi ??? tu démarres comment ???
Revenir en haut Aller en bas
http://www.beudinlesaint.odexpo.com
Isa
La taupe modèle
Isa

Féminin Nombre de messages : 6033
Age : 49
Localisation : Rhône
Date d'inscription : 26/01/2007

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyMer 19 Nov 2008 - 14:22

Je commence toujours par le cul...après on discute. chut


En plus c'est vrai c'est la première chose que je dessine le bas du dos, je pose la colonne, puis le reste.
Tout d'abord je vois l'attitude, je me met dans la même position, pour l'intégrer
dans mon corps, c'est super important pour moi, voir les points d'appuis, les particularités de la pose que je ressend et que je pourrais faire ressortir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.isaa-sculpture.com/
Marc T
Super Très Grand Maître
Marc T

Masculin Nombre de messages : 3537
Age : 64
Localisation : 74
Date d'inscription : 20/09/2006

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyMer 19 Nov 2008 - 14:27

Je commence en général par placer la tête (si tête il y a) puis éventuellement une "grande" ligne, et ensuite c'est un peu de l'impro
Revenir en haut Aller en bas
http://www.marc-till.com/
René Meissonnier
Super Très Grand Maître
René Meissonnier

Masculin Nombre de messages : 1198
Localisation : LOZERE languedoc roussillon
Date d'inscription : 04/11/2007

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyMer 19 Nov 2008 - 19:59

un modèle debout est assez simple avec les 8 têtes , on a beaucoup de repères

un modèle assis ou autre position devient plus difficile . Je trouve que l'avis de tout le monde résume bien le principe du dessin .
Une forme générale , placer des éléments sans détails surtout ( cercles , rectangles ovales ect.. ) et se rapprocher au fur et à mesure des contours .
Le principe est le même d'ailleurs pour sculpter sauf que l'on utilise des volumes .
Revenir en haut Aller en bas
http://COPEAU-DORE.blog4ever.com
loudolle
Louis Dollé,sculpteur Ymagier
loudolle

Masculin Nombre de messages : 7094
Localisation : nice
Date d'inscription : 28/08/2005

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyMer 19 Nov 2008 - 20:02

je commence par la première chose que je vois, les premiers plans
quelles que soient les techniques, cela permet de placer le modèle dans la feuille voire faire des mises en pages
Revenir en haut Aller en bas
http://loudolle.free.fr
Yo
Confirmé


Féminin Nombre de messages : 205
Age : 65
Localisation : 83
Date d'inscription : 16/06/2009

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyVen 19 Juin 2009 - 11:54

loudolle a écrit:
je commence par la première chose que je vois, les premiers plans
quelles que soient les techniques, cela permet de placer le modèle dans la feuille voire faire des mises en pages

sans visualiser sa mise en page on arrive à de drôles de surprises

"comment dessiner en perspective" chez Dessain et Tolrat ... les bases

occupation de l'espace : mise en page
construction : perspective
rendu : plaisir
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harcodecor.com
Anne . M
Super Très Grand Maître
Anne . M

Féminin Nombre de messages : 3501
Age : 45
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 27/09/2008

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyVen 19 Juin 2009 - 12:11

Et bien moi mes dessins ne rentre jamais dans la feuille bouhou


Dernière édition par Anne Marionnaud le Jeu 25 Juin 2009 - 9:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yo
Confirmé


Féminin Nombre de messages : 205
Age : 65
Localisation : 83
Date d'inscription : 16/06/2009

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyVen 19 Juin 2009 - 21:48

loudolle a écrit:
je commence par la première chose que je vois, les premiers plans
quelles que soient les techniques, cela permet de placer le modèle dans la feuille voire faire des mises en pages

Si je devais aider quelqu'un à démarrer, je lui demanderais de poser les crayons, de ne pas toucher au papier, de ne se servir que de ses yeux et de la capacité formidable que l'on a de visualiser. Jusqu'à ce que l'image soit si présente à l'esprit que de la transposer sur le papier soit évident. Ceci n'a l'air d'être que des mots mais c'est comme ça que je fonctionne. Avec une base technique bien enregistrée par de nombreux exercices "poser" l'image se fait tout seul. Cette base "technique", si elle est nécessaire pour ne pas être déçu du résultat, elle peut s'acquérir bien sûr dans les livres mais l'observation attentive aussi peut nous la donner en complément. J'avais proposé à une amie qui n'arrivait pas à faire "tenir debout" le cube qu'elle dessinait elle le trouvait toujours de travers, de faire la tentative suivante. Je lui dis, ferme les yeux, imagine un cube posé là devant toi, est il grand, petit, d'où vient la lumière, fais le monter, passes le à droite , à gauche, qu'il soit si vrai que tu pourrais le toucher. Quelles faces vois tu quand tu le bouges, quand tu vois la face-avant c'est bien un carré, passe à travers et vas voir la face arrière, si tu suis les arêtes pour aller au carré arrière tu vas droit, si tu continue les arêtes elles finissent par se rejoindre. Tu l'as vu tellement évident par la pensée, que à plat sur le papier si tu gardes à l'esprit l'image parcourue tu ne peux faire autrement que de la reproduire, tu sais où tracer. Ce n'est là que l'exercice primaire de la perspective mais souvent j'entends, comme cela m'arrivait au début, que le résultat est loin de l'idée que l'on s'en faisait.
Quand j'en ai eu assez de buter sur le même problème, j'ai repris le dessin à la base. Tout ce que nous voulons représenter à l'aide de deux dimensions alors que ce que nous voyons est en 3D, est soumis aux règles de la perspective, retenir quelques principes au début change déjà tout. et je pense encore aujourd'hui que l'observation est plus importante que la main, la main ne fait que suivre ce que l'on sent, ce n'est pas l'entraînement qu'elle demande qui nous fait progresser c'est l'attention qu'on y donne ... bien au fond de soi.
Veuillez m'excuser je suis une passionnée, dans le dessin comme dans d'autres techniques je reçois à chaque fois bien plus que supposé. Le dessin peut être un outil pour mille choses, on peut aussi s'y adonner dans le plaisir même en tant qu'outil
... et quelque fois le partager

Bon, plus terre à terre, pour qu'une perspective se tienne il faut la mettre en page, que ce soit un visage, un animal, un paysage, une suggestion. Il existe plusieurs perspectives : lignes de construction, perspectives des plans, perspectives des ombres ... les effets des couleurs et des tons créent aussi des perspectives qui peuvent tout changer en cours de route ... d'où l'intérêt de visualiser non seulement la forme, la position, mais aussi la lumière qui influencera le rendu selon sa position à elle aussi,
sans vouloir pousser le bouchon trop loin, vivre, être dedans avant de dessiner et là selon moi quel bonheur, parce que on peut suivre ce que l'on fait comme une route qu'on trace au fur et à mesure en arrivant au résultat désiré parce que trop présent déjà en soi.

Si tout ça vous encourage ... bon partage ... plus je dessine plus la route est large

Bonne route
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harcodecor.com
Anne . M
Super Très Grand Maître
Anne . M

Féminin Nombre de messages : 3501
Age : 45
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 27/09/2008

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyJeu 25 Juin 2009 - 9:18

Ça ne rentre jamais dans les feuilles !!!!!!!

Vous pouvez le constatez !!idiot

Hier c'était la dernière séance de dessin avec modèle vivant !!
J'me suis lâcher sur du grand format !!

C'était l'éclate complète, j'ai adorer mais il ne rentre toujours pas mort de rire
m^me sur plus 1m50 bel gueule !!
J'ose vous les montrer mort de rire
Soyez indulgent avec une débutante !!
l'année prochaine je mis met très sérieusement car je pense que c'est complémentaire avec la sculpture.
Merci
Pour ce qui est de la technique mort de rire bien sur !! aucune !!
A ! ça se voit !! mort de rire bel gueule

[url=comment commence t'on un dessin Dessin12]
[url=comment commence t'on un dessin Dessin11]
Revenir en haut Aller en bas
Anne . M
Super Très Grand Maître
Anne . M

Féminin Nombre de messages : 3501
Age : 45
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 27/09/2008

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyLun 29 Juin 2009 - 20:43

idiot bel gueule
mort de rire vous alors !!
Revenir en haut Aller en bas
Yorelh
Super Très Grand Maître
Yorelh

Féminin Nombre de messages : 2959
Age : 61
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 02/10/2008

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyLun 29 Juin 2009 - 22:42

Forcément... ça dépend ça dépasse sourire
Tes dessins sont pleins de personnalité et la place occupée par le dessin n'est jamais neutre, c'est aussi un élément de la personnalité !
Essaie une feuille au contraire très petite, peut-être cela va t'obliger à modifier ton cadrage, même si tu t'éclate moins au départ ; quand j'ai commencé, il manquait toujours les pieds... idiot
Revenir en haut Aller en bas
http://helene-leroy.fr
Anne . M
Super Très Grand Maître
Anne . M

Féminin Nombre de messages : 3501
Age : 45
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 27/09/2008

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyMar 30 Juin 2009 - 8:01

Yorelh a écrit:
Forcément... ça dépend ça dépasse sourire bel gueule un grand classique que j'aime beaucoup !!
Tes dessins sont pleins de personnalité mort de rire calimero

et la place occupée par le dessin n'est jamais neutre, c'est aussi un élément de la personnalité ! mort de rire t'ai sur !! idiot
Essaie une feuille au contraire très petite, peut-être cela va t'obliger à modifier ton cadrage, même si tu t'éclate moins au départ ; quand j'ai commencé, il manquait toujours les pieds... idiot
bel gueule
Je suiverai tes conseils
Merci beaucoup Yorelh
Amicalement
Anne
Revenir en haut Aller en bas
Yo
Confirmé


Féminin Nombre de messages : 205
Age : 65
Localisation : 83
Date d'inscription : 16/06/2009

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyJeu 2 Juil 2009 - 13:30

je continue sur ma lancée ... si ma façon de pratiquer et d'en parler est trop spéciale, longue ou inintéressante, je ne serai pas froissée qu'on me le dise. Je n'ai pas l'habitude des forums et je ne voudrais pas encombrer. Mon idée est de partager un mode de fonctionnement qui ouvre rapidement sur une immense LIBERTE de créer même si le procédé paraît au départ peut prometteur et demander des années d'entraînement, alors que non.

Pourquoi cette approche, j'ai vu souvent des personnes "ramer" à aboutir au résultat recherché sur un dessin, simplement parce que celui-ci avait mal démarré. J'ai fait de même tellement longtemps, même si on n'est pas des experts, ce qui est agréable c'est de pouvoir au moins exprimer ce qu'on a en tête, j'aime trop la liberté d'être, le dessin ou toutes ces autres pratiques ne me déçoivent jamais sur ce qu'elles m'offrent sur ce plan là.
On ne commence pas une maison par le toit, de même on ne met pas de couleurs sans conception, même dans l'abstrait les coordonnés ou oppositions expriment un état d'esprit conducteur, à moins qu'on n'ait rien à dire.

Comment passer de la visualisation ou conception à : commencer un dessin, "faut que ça rentre dans la page" et quand on n'a pas l'habitude de dessiner on se dit qu'on va pas y arriver... pourquoi pas, tout est possible.

Pour être plus concrète ... exemple, je vais dessiner en perspective le plan de ma cuisine, c'est ce qui me semble le plus simple partant du cube que je voyais si bien les yeux fermés et si dans cet exercice j'applique un minimum de règles découlant de mon observation (mais que je retrouve sur nombreux ouvrages sur la perspective) je pourrai tout aussi facilement poser une statue dans un jardin ou dessiner un chat qui fait des galipettes.

Donc ... Je voyais ce cube, ma feuille blanche est devant moi, je baisse la tête, j'ouvre les yeux, je garde à l'esprit l'image de ce cube, la difficulté c'est que l'esprit est plus large que la feuille. Mais au fait, le "zoom" de ma tête fonctionne assez bien pour que je cadre ce cube sur la surface blanche, eh bin, ça y'est il est là, le cube, y'a pu ka, ne me déconcentrez pas je vais perdre l'image et je sais plus où aller. Bon j'y retourne, comment mettre à plat ce que je vois en 3D, pétard!

Eh bien, je vais partir de mon sujet en 2D. Je m'explique, pour faire ma cuisine, je l'ai conçue en plan, en 2D, si je veux voir ce plan en 3D, (que ce plan, je ne parle pas de la cuisine volume) comme je verrais un terrain de foot les pieds bien par terre sur la touche, je ferme les yeux (...je vois mieux), et je fais basculer ,dans ma tête, mon plan vue de dessus (2D) comme je le faisais avec mon cube que je visualisais. Il se déforme, ça y est, je le vois ce plan posé par terre, je lâche pas, j'ouvre les yeux, ça y'est je vais le poser, le papier blanc n'est plus effrayant ce n'est plus qu'un support, ça y est l'image glisse sur le papier, vive la photocopie de la tête.

Visualiser les choses comme si on était en train de les faire comme les pilotes avant la course. Même si au départ on y retourne plusieurs fois avant de "sentir" que le crayon peut y aller tout seul, en se concentrant, le mode "yapuka" finit par fonctionner. C'est exercice est un peu désagréable devant son envie d'un tracé plus immédiat. C'est paradoxal, mais en effaçant notre envie de résultat pour laisser au processus de construction la place de s'installer en soi est un entraînement qui aboutit à une facilité de poser ses sujets sur le support qui après devient naturelle ... et donc rapide et libérante. On ne cherche plus les "lignes" elles sont là toutes seules.

Je pose "par terre" sur ma feuille ce que je vois par terre devant moi, ou dans ma tête, arrêt sur la notion de plan à terre. Quand la base, le plan, est posé, j'élève les verticales (angles des murs par exemple) sur ces verticales je place mes hauteurs, ah! oui comment, où? Je choisis une ligne verticale (sur la face avant ou face arrière de mon cube par exemple) je m'y donne une règle de mesure, (ce sera le repère de mesure de toute ma perspective).

Si je reprends le tracé de mon plan de cuisine basculé donc déformé par rapport à la vue de dessus je m'aperçois que ses arêtes droite et gauche ne sont pas parallèles, je les prolonge vers le fond ("fond" ... je suis vraiment l'esprit en 3D alors que je trace en 2D ...) leur point de rencontre s'appelle le "point de fuite" vers lequel vont aller toutes mes lignes de profondeur.

Pourquoi je dis que la notion de perspective est la base, c'est parce que même quand je voudrais dessiner mon chat qui fait des galipettes je vais bien devoir poser une ou deux pattes par terre, (même s'il vole j'imaginerai le plan d'air sur lequel il est posé, je n'y échappe pas). L'endroit où je veux "minouchat" dans mon dessin est soumis aux mêmes règles, la forme de son corps, dessinée comme disent les anciens "en raccourci", ne tiendra debout que si j'ai tenu compte de ma règle de mesure et de ma notion de profondeur. (Quand on est confronté à des formes libres il suffit de les inclures dans des formes fantômes géométriques pour avoir des lignes de construction repérables).

Même si ce n'est pas le côté le plus marrant quand on s'envole sur nos nuages créateurs, cette géométrie de la perspective, est un outil dont je ne saurais me passer. Même pour créer un personnage complètement déformé ou un paysage, la notion de "raccourci" ou de succession des plans est le support de notre création. Et là enfin on s'éclate !

La plupart d'entre vous connaissent sans doute les grandes lignes de la perspective et l'exposeraient plus simplement, je voulais faire le rapport entre visualiser, cadrer et comment cadrer. Je ne sais pas si j'y arrive et tout cet exposé est bien long, continue-je ?

Visualiser d'abord, je fais tout comme ça, je ne sais pas sculpter sans voir avant ce que je vais faire, je crois à bien y réfléchir qu'on doit sans doute tous plus ou moins fonctionner comme ça, comment creuser une joue sans sentir qu'elle est "là".

C'est pourquoi pour démarrer un dessin, je disais pas les crayons tout de suite. J'ai besoin de voir avant où je mets les plans, les sujets, les lumières, même si je dois passer des heures à "voir" avant de faire et n'avoir rien sorti sur la feuille, quand j'avance la route est facile, je ne suis qu'un exécuteur, les mains suivent toutes seules, les finitions deviennent un jeu.

Pour la mise en page avec notion de perspective, la notion de "partage du plan 2D" sur lequel on s'exprime, (papier, etc ) en rapport à ce qu'on veut faire passer, est évidemment essentielle c'est ce partage qui reçoit notre 3D. Faudrait peut être d'ailleurs commencer par ce partage et y poser sa perspective et là on est "le cadreur" qu'on veut être.

Eh oui, faire une jolie libellule en prétendant qu'elle est légère et l'écraser au sol de sa feuille n'est pas trop crédible à moins de jouer sur des arrière plans qui suggéreraient qu'elle est au-dessus de......

Sur ça aussi y'a de quoi s'amuser

Je crois que ce qui parait si simple quand on utilise les bons outils est une vraie pierre d'achoppement pour celui qui tente de passer outre et se décourage alors que le chemin lui est si abordable.

Cela vous apporte-il quelque chose ? Je m'arrête dès que vous voulez
chut
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harcodecor.com
loudolle
Louis Dollé,sculpteur Ymagier
loudolle

Masculin Nombre de messages : 7094
Localisation : nice
Date d'inscription : 28/08/2005

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyJeu 9 Juil 2009 - 21:14

très pédagogue, bravo!
Revenir en haut Aller en bas
http://loudolle.free.fr
Wanda
l'éternelle apprentie
Wanda

Féminin Nombre de messages : 6703
Age : 54
Localisation : Oise
Date d'inscription : 12/09/2006

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyJeu 9 Juil 2009 - 22:36

je visualise tout a fait parce que quand je dis que je laisse mûrir une toile ou une terre, c'est vraiment ce qui se passe dans ma tête, peu importe le moment de la journée ou de la nuit, les images se dessinent et les volumes prennent corps, mais l'expliquer pas facile!sourire merci donc Yo!
Revenir en haut Aller en bas
Yo
Confirmé


Féminin Nombre de messages : 205
Age : 65
Localisation : 83
Date d'inscription : 16/06/2009

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyVen 10 Juil 2009 - 13:00

Si vous avez envie que je continue ... j'ai bien envie de partager ma présente facilité (sans prétention aucune) de"poser" sur le support l'image que j'ai en tête.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harcodecor.com
syl
Super Très Grand Maître
syl

Féminin Nombre de messages : 1445
Age : 56
Localisation : haute savoie
Date d'inscription : 07/01/2008

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyVen 10 Juil 2009 - 13:40

c'est un plaisir Yo...merci si tu souhaites continuer...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.tondinesylviane.odexpo.com/
Yo
Confirmé


Féminin Nombre de messages : 205
Age : 65
Localisation : 83
Date d'inscription : 16/06/2009

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyVen 10 Juil 2009 - 14:01

Après avoir longtemps nagé en tous sens et fait kommonpeu, je me suis dit que j'avais besoin de me mettre un peu dans les clous même si ce n'était pas mon envie première. c'est tellement mieux de voler sur la feuille comme on s'envole dans la tête, mais j'avais pas de radar directionnel.
Souvenez vous que je suis autodidacte alors souvent le chemin est plus long que quand onvoudicommenfer. C'est peut être pour ça que je m'exprime en longueuuuurrrrr. Je vais faire un effort mais je vous promets pas .....

Donc ce que j'ai réalisé c'est que j'avais besoin de me situer tout simplement dans l'espace.
L'espace 3D devant moi sur l'espace 2D de mon support (je vais dire feuille ce sera plus simple).

Sur toute l'image de l'espace 3D que je vois, si j'observe par exemple une route, je vois que le bord du trottoir de droite rejoint le bord du trottoir de gauche au fond de mon "écran" de vue, et dans l'autre sens les trottoirs s'en vont de part et d'autre de ma position, derrière moi. Pourquoi pas le faire ainsi sur ma feuille, mais comme j'ai pas des yeux dans le dos, j'arrête le plan du bas de ma feuille à ce que je vois devant moi, par exemple un élément que je choisis pour être le premier plan de ma composition. Ainsi j'ai placé un "fond" de vue et ce que je veux devant. Je commence à sentir le rapport entre le 3D et le 2D, et je vois bien que si je veux vraiment avancer je vais devoir considérer toutes mes compositions avec des notions de perspectives.

Et avec le chemin parcouru je confirme que même pour de l'abstrait, la perspective, qu'elle soit de construction, d'ombre, de couleur, de plan, elle fait parler le sujet. Même si on n'en perçoit pas la trame, sans elle on ne sait pas pourquoi mais ce qu'on voulait faire ne tient pas la route, c'est d'ailleurs génial qu'on ne la sente pas comme support dans l'oeuvre, l'esquisse n'a pas l'air d'avoir été construite et elle dit ce qu'elle a à dire. Après d'ailleurs c'est intéressant de déformer une perspective pour montrer ce qu'on veut à sa façon et là on sait encore pas pourquoi mais ça tient, (comme dans les caricatures par exemple) enfin quand on garde toujours à l'esprit le "sens" de la perspective.

Chère perspective tu me donnes la liberté de dessiner tout ce que je veux, il me suffit de me poser sur tes recommandations. Je te retrouve partout, maintenant que je t'ai apprivoisée tu es mon assise, ma canne, que dis-je mes ailes, l'assemblage, les liens ... ouai ! ça y'est je divague, mais pas : dis vague, grâce à toi perspective. Plus pommée, je peux faire ma route, c'est trop bon la liberté !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harcodecor.com
Yo
Confirmé


Féminin Nombre de messages : 205
Age : 65
Localisation : 83
Date d'inscription : 16/06/2009

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyVen 10 Juil 2009 - 14:24

Ah! oui comment placer à plat ce qui est en relief !

Quand on visualise "l'écran de vue" (3D), le considérer comme l'écran télé par exemple.
Tiens ! essayons une théorie, si on dessinait l'image de la route vue sur la télé.
Allez on pose un calque dessus la TV, enfin on va se mettre sur une table devant et faire comme si ...
Comment on la trace la route ? Bin comme on la voit !
Le trottoir de droite partant du centre de l'écran TV va vers le coin en bas à droite, on fait pareil sur la feuille, au plus simple !
Ca marche ! Sur la TV, super écran plat ou mini portable, on voit cette route en profondeur sur du "plat", alors pourquoi pas sur la feuille !
Pour se servir de la visualisation en faisant "glisser" les images sur sa feuille, avoir à l'esprit un "cadre d'image" dans l'écran de vue 3D, c'est celui là qu'on fait "glisser". Après yapukafer zoom.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harcodecor.com
Yo
Confirmé


Féminin Nombre de messages : 205
Age : 65
Localisation : 83
Date d'inscription : 16/06/2009

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyVen 10 Juil 2009 - 14:53

Cadrer ? Mise en page ?

Toujours "par le visuel", ça va plus vite et on "ronrogne" pas à gommer et se décourager ...

Facile ? ba oui !
Je transporte l'image au-dessus de ma page, je zoom pour mettre en cadre, au format de ma feuille.
Si j'ai déjà "cadré" au format de ma feuille en visualisant, ce sera plus facile on n'aura plus qu'à zoomer. là je veux parler de format dans le sens de proportion, pas A4, A3 ou raisin.
J'ai encore rien tracé, ... quand je "vois" ce que je veux en place, alors là, arrêt sur image, enregistrement, mémorisation, et ...tracé,

ah! trou ! ... sais plus ! ... reviens sur mémorisation ou revisualisation, et ... retracé, etc etc et ça y'est ça prend forme

quand j'ai placé les bases j'ai besoin des détails ... je mets plusieurs images les unes sur les autres, je fais du "mixage cinéma" , disons, je pose les nouvelles images sur ce que j'ai tracé, et de plus en plus c'est ce que je trace qui me parle et me conduit.

C'est comme ça que je trouve cette liberté de faire et que j'en oublie l'impression que je sais pas parce que quand je trace je vois avant ce que je vais faire. Si je vois pas je fais pas.

Quand le dessin avance c'est le tracé qui montre la marche à suivre pour se conformer à ce qu'on voulait faire et ça devient un beau voyage !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harcodecor.com
Yo
Confirmé


Féminin Nombre de messages : 205
Age : 65
Localisation : 83
Date d'inscription : 16/06/2009

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyVen 10 Juil 2009 - 15:26

Tant que j'y suis ce serait peut être bien d'associer la notion de "partage" à celle de visualisation. "Partage de l'espace de la feuille pour recevoir son dessin"
Quand on dit "faut que ça rentre dans la page" on est confronté pour l'occupation de son image à l'espace d'une feuille que l'on trouve toujours restreint ou pas en rapport avec le cadrage qu'on a à l'esprit.

Je veux parler du partage de l'espace 2D -feuille- pour y poser notre sujet de sorte qu'il y soit "cadré" et équilibré comme on voudrait.

Avant d'exposer des notions de partage "académique" d'équilibre, on pourrait parler de positionnement révélateur de ce qu'on voulait poser.

Perso je fais la différence entre le positionnement des éléments par rapport à l'équilibre de la page et celui de l'esprit qu'on veut donner à ce qu'on dessine, même si on déséquilibre la mise en page, ou encore exploiter ce déséquilibre pour renforcer l'expression qu'on veut donner.

On va se servir de la visualisation pour "partager" l'espace de sa feuille pour construire sa composition, mais dans un premier temps il est intéressant de ne considérer "que" la feuille vide pour "raisonner" comment l'occupation de son espace va le mieux exprimer l'esprit qu'on veut y mettre sans poser les éléments qu'on y mettra.

Je vais essayer d'être plus claire. Notre sujet est léger, on ne va pas l'écraser au sol de sa feuille en utilisant le bas de la feuille et rein d'autre. L'espace est ouvert, il n'occupera pas que le ¼ inférieur gauche de la feuille. Si mon sujet est lourd, il ne flottera pas sur le haut de la feuille. Je parle de l'occupation de l'espace 2D de la feuille. Quand on choisit un cadrage "visuel", on va naturellement vers l'image qui nous plaît, c'est celle là qu'on a envie de produire. Si on ne tient pas compte du partage de l'espace de la feuille notre cadrage 3D ne tiendra pas ses promesses en 2D.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harcodecor.com
seo
courant alternatif
seo

Masculin Nombre de messages : 2304
Age : 106
Localisation : *
Date d'inscription : 21/12/2008

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyDim 12 Juil 2009 - 23:19

Merci Yo,

ça serait très intéressant que tu nous montres de tes dessins.
Revenir en haut Aller en bas
Yo
Confirmé


Féminin Nombre de messages : 205
Age : 65
Localisation : 83
Date d'inscription : 16/06/2009

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyLun 13 Juil 2009 - 14:17

lemoing a écrit:
Merci Yo,

ça serait très intéressant que tu nous montres de tes dessins.

Des exemples dans des domaines différents ...

comment commence t'on un dessin Thumbs_mes_pieds_26a6

comment commence t'on un dessin Thumbs_Facade_Cannes_2

comment commence t'on un dessin Thumbs_Bars_pacific

comment commence t'on un dessin Thumbs_Bar_1930
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harcodecor.com
Yo
Confirmé


Féminin Nombre de messages : 205
Age : 65
Localisation : 83
Date d'inscription : 16/06/2009

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyLun 13 Juil 2009 - 15:29

Exemple type de plan de cuisine et sa perspective

comment commence t'on un dessin Thumbs_Cuis_GAB_PL2

comment commence t'on un dessin Thumbs_Cuis_GAB_PERS2

C'est le plan vu de dessus seulement que je pose pour implanter ma pers.
je le déforme et j'en garde l'image en "philigrane" en tête pour la poser sur ma page. Ensuite je fais coïncider les règles de perspective à cette image pour qu'elle colle à ce que je veux pour la "monter" en 3D.

(ici perspective frontale ... vue de face, ... la règle de mesure est sur le mur du fond)

Chai pas si c'est intéressant de le dire comme ça mais bon onfaicekonpeu!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harcodecor.com
Wanda
l'éternelle apprentie
Wanda

Féminin Nombre de messages : 6703
Age : 54
Localisation : Oise
Date d'inscription : 12/09/2006

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyJeu 16 Juil 2009 - 9:55

Yo, continue j'adore! ça me remue les méninges mais c'est vachement intéressant ton approche!
Revenir en haut Aller en bas
Yo
Confirmé


Féminin Nombre de messages : 205
Age : 65
Localisation : 83
Date d'inscription : 16/06/2009

comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin EmptyJeu 16 Juil 2009 - 16:26

Wanda a écrit:
Yo, continue j'adore! ça me remue les méninges mais c'est vachement intéressant ton approche!

Toutes mes excuses pour le remue-méninges ... c'est un peu long à lire.

... mais de même que j'aurais bien aimé qu'on m'aide dans le passé, j'essaie de donner des détails pour passer les ponts par les moyens pratiques que je me suis donnés.
J'ai vu aussi que la théorie est rébarbative pour celui qui veut s'exprimer de tout son coeur ... libre, sans être arrêté par l'outil d'expression.
Ce qui nous pousse à l'intérieur dépasse souvent les moyens de l'exprimer.

Si je parle d'abord de VISUALISATION et que je le mets en majuscule, c'est parce que pour moi c'est le fond, j'y ajouterais l'OBSERVATION, aussi en majuscule ... pour moi la main vient après. Elle suit ce que l'esprit lui demande, sans ordre elle ne fait rien.

Quand je parle ainsi de visualisation c'est que ... comment dire ... j'ai vu que, quand une image est si réelle en "impression graphique dans ma tête" que je pourrais la prendre comme une photocopie, elle restait "imprimée" devant mes yeux, prête à être copiée dans la réalité. Je me suis attachée à développer ce "mouvement" qui me permettait de retrouver ma "source" pour corriger mes tracés ou trouver mes lignes supports, et de traits en traits arriver au résultat que j'avais en tête.

Pour moi le LIEN qui mène à une pratique agréable, parce que facile et en accord avec mon projet, est la visualisation d'abord.

Si on conçoit d'accéder à des connaissances de construction en perspective de tous les sujets par l'observation et la visualisation, on pourrait presque le faire sans théories géométriques à apprendre puisqu'on les trouverait dans les images avec un minimum d'attention. Il suffit de se dire que ce que l'on voit est "étalé" sur "l'écran" de notre champ de vision (mentale ou réelle) et de retenir l'image comme si elle était sur un écran TV. Ensuite, sur cet écran, de "lire" les lignes qui se présentent et les reproduire. Petit à petit on s'aperçoit qu'on rejoint les bases de construction dessin (perspective) qui nous permettent de voir la 3D à plat.

Je crois qu'on ne sait pas où poser si on n'a pas de repères, ... cadrage, mise en page, profondeur, ...

Sans vouloir faire de philosophie, je crois qu'on retrouve ça dans tout, se construire sur des bases saines si on veut un résultat sain, construire une maison sur des fondations solides pour qu'elle soit ce qu'on a espéré, etc etc ...

Dans cette liberté d'action, on sait "par où commencer" un dessin ... je crois ...

Ah, oui ! faut dire que ce fonctionnement demande une INFINIE PATIENCE pour se "caler" avant de se donner l'autorisation de "transcrire" ... vous savez quand l'envie démange de voir son truc déjà fait avant d'avoir commencé ... chui plus que bien servie sur le plan patience ... et pis si je vois pas j'ai pas envie de faire, et y'a rien qui se pré dessine sur ma feuille, alors pas le choix ...

J'essaierai, si ça intéresse, d'aborder la montagne "perspective" non pas par sa face géométrie mais par son versant compréhension. Quand on entre dans la seule "logique" de la perspective, on peut la parcourir sous tous ses angles et aborder toutes ses versions qu'on n'aurait pas vues au départ, ... perspective des plans, perspective des tons etc etc ... et le voyage en montagne devient une charmante randonnée ...

A mon avis y'a pas vraiment à apprendre mais comprendre la logique des plans, et chacun découvre au fil de ses créations l'influence que ça a sur la vue des choses sans se charger de théories qui ne parleront pas sans les vivre.

Pour ce qui est de faire court ... Pffffff !!!!! pas bon !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.harcodecor.com
Contenu sponsorisé




comment commence t'on un dessin Empty
MessageSujet: Re: comment commence t'on un dessin   comment commence t'on un dessin Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
comment commence t'on un dessin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DE SCULPTURE :: AUTRES :: DESSIN-
Sauter vers: