Sculpture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 restauration d'un retable XVIIIè

Aller en bas 
AuteurMessage
chateau
ouvrier
chateau

Masculin Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : lot , 46
Date d'inscription : 30/10/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 14 Déc 2014 - 11:57

Salut ,

voici la présentation d'une restauration d'un retable en quelques photos .

Il date du XVIIIè siècle , il est en bois (noyer principalement , Quercy oblige) sculpté , doré et polychrome ...

Petit problème pour la présentation , quelques jours (semaines ? je me souviens pas bien) après avoir démarré ce travail je me suis fait cambrioler et mon portable a disparu avec toutes les photos qu'il contenait (quatre à cinq ans de travail quand même) , dont les premières étapes de ce travail . Il manque donc une vue d'ensemble avant intervention , que je n'avais photographié qu'avec mon appareil . Pour le reste , j'ai quand même des "photos de secours" qui ont été prises avec mon téléphone , donc certaines image ne sont pas de très bonne qualité , mais elles sont là  quand même .

Voilà ... donc pour palier à la photo "avant" , voici un petit descriptif en quelques mots ...

Un retable d'environ six mètres de haut pour quatre de large , composé en bas de deux caissons de sous-bassement entourant un autel , le tout surmonté d'un grand panneau en bas relief , lui même entouré de deux panneaux , bon , je m'attarde pas , vous verrez de toute façon . Ce qui aurait été intéressant de voir sur la photo , c'est que le tout est gentiment en train de s'affaisser , à tel point qu'on peut penser qu'il s'agit d'un miracle si ça tient encore debout et si la mémé qui vient dépoussiérer ça toutes les semaines ne s'est pas fait écraser .

Première étape donc , retirer toutes les parties "volantes" (statuettes non fixées , angelots , etc ...) .
Puis étayage du grand panneau qui menace de chuter , d'abord un peu à l'arrache histoire de pouvoir s'approcher du reste sans risquer sa vie , puis un peu plus solidement quand le reste a été retiré ...
Le reste , c'est l'autel , les sous-bassements , les panneaux de coté , etc ...  
Arrivé là , mon atelier est déjà plein , et dans l'église , il reste ça...




restauration d'un retable XVIIIè Pb050010
Revenir en haut Aller en bas
sybill
Super Très Grand Maître


Masculin Nombre de messages : 733
Age : 71
Localisation : PROVENCE
Date d'inscription : 20/07/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 14 Déc 2014 - 12:13

salut Chateau

ha ben voilà , super ,je vais suivre ton pas à pas , je m'installe sur le banc d'école et promis je prendrai des notes

bon là ca commence bien car quand on voit l'importance de ce Retable ancien !

alors vivement la suite bravo
Revenir en haut Aller en bas
chateau
ouvrier
chateau

Masculin Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : lot , 46
Date d'inscription : 30/10/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 14 Déc 2014 - 12:14

Bon , ce grand panneau , il faut se dépêcher de  le déposer avant qu'un crétin qui voit que ça tient pas trop vienne le secouer , histoire de voir jusqu'où on peut aller sans se faire emporter un bras ... (si , si , il y en a des comme ça , et puis comme j'ai attaqué le boulot , si il y a un accident , c'est pour ma pomme !) .
Donc direction l'atelier du ferronnier , je lui passe ma commande , et retour à l'église avec tout ce qu'il faut pour faire ça...

restauration d'un retable XVIIIè Wp_00011

restauration d'un retable XVIIIè Wp_00012

Voilà , la sécurité est assurée , c'est déjà pas mal...

Pour vous donner une idée de l'échelle , voyez le grand panneau posé au sol , il y a deux petites têtes d'angelots en bas du bas-relief , et bien elles sont maintenant à la hauteur de mon visage...
Revenir en haut Aller en bas
chateau
ouvrier
chateau

Masculin Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : lot , 46
Date d'inscription : 30/10/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 14 Déc 2014 - 12:33

Alors maintenant je n'interviens que sur l'arrière du panneau ( pour l'instant) . Il est en assez bon état en fait , les assemblages solides , le bois n'est pas trop piqué , bref , jusqu'ici tout va bien . Je décide de ne pas le démonter pour le porter à l'atelier , c'est inutile et ça me donnerait beaucoup trop de travail au moment du remontage (refaire tous les joints , avec enduits , dorures , etc ...) . Donc je vais le traiter dans l'église , le remonter aussitôt et intervenir "in situ" comme on dit pour faire bien , sur place , quoi ...
Dépoussiérage , insecticide , injections par endroits de résine de consolidation des bois vermoulus (assez peu sur ce panneau) , puis installation d'une tablette fabriquée sur mesure par mon ferronnier préféré , on est bientôt prêt pour la repose ...


restauration d'un retable XVIIIè Rimg0110

restauration d'un retable XVIIIè Wp_00013


Vous avez remarqué qu'entre temps les cotés sont réapparus ? C'est normal , je n'ai pas encore parlé de ce que j'avis fait à l'atelier pendant ce temps ... en fait j'ai rapidement déposé ce panneau , mais avant de le remonter j'ai un peu avancé sur ces décors qui se placent à sa droite et à sa gauche , histoire de tout remonter en même temps . Maintenant tout est solidaire , et solide .
Revenir en haut Aller en bas
pat5
Super Très Grand Maître
pat5

Masculin Nombre de messages : 5051
Age : 58
Localisation : .......... Hyères les palmiers
Date d'inscription : 17/12/2008

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 14 Déc 2014 - 12:36

moi aussi je m'assoie et écoute en regardant religieusement la suite thumright
Revenir en haut Aller en bas
http://pat5.over-blog.com/
amarente
Grand Maître
amarente

Féminin Nombre de messages : 457
Age : 65
Localisation : tarn
Date d'inscription : 24/03/2011

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 14 Déc 2014 - 13:08

Pareil !!
Je n'en per pas une image ni un commentaire !!
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine Pommier GG
Super Très Grand Maître
Ghislaine Pommier GG

Féminin Nombre de messages : 7491
Age : 58
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 28/01/2010

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 14 Déc 2014 - 13:16

Tu fais le même boulot que ma copine, mais elle c'est en Bretagne sourire
C'est super intéressant à suivre .J'ai appris pleins de chose...ça va continuer avec toi bravo
Revenir en haut Aller en bas
http://mesterresraku.fr/
chateau
ouvrier
chateau

Masculin Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : lot , 46
Date d'inscription : 30/10/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 14 Déc 2014 - 15:25

Donc maintenant allons jeter un œil à l'atelier . Il y a un sacré bordel au début !!

Tout d'abord , dépoussiérer tout le monde , faire un traitement insecticide partout , puis injecter de la résine là où c'est nécessaire . Je mets pas de photos pour ça , c'est pas très intéressant , on verrait que des pinceaux et des seringues ...C'est l'étape "traitement" , pas la plus passionnante , mais importante quand même et souvent assez longue .

Puis on va enfin commencer à s'amuser . Il faut faire des greffes . Ici il me manque pas mal de photos et celles que j'ai sont prises avec mon téléphone...désolé pour la mauvaise qualité .

D'abord les caissons de sous-bassement qui entourent l'autel . Ils ont été réalisés en bois de peuplier (2 cm d'épaisseur) , et comme les anciens n'avaient peur de rien , ils ne sont pas montés sur une structure , mais seulement assemblés entre eux , et sont censés soutenir le poids de toutes les parties hautes !! Alors comme moi j'ai peur de tout , je m'empresse de réaliser une structure porteuse sur laquelle je fixerai ces caissons qui ne seront plus que des décors désormais , ma structure sera quant à elle assez solide pour supporter tout le poids du retable (de toute façon les parties hautes sont désormais soutenues par une tablette métallique capable de supporter bien plus que ça !) .

restauration d'un retable XVIIIè Wp_00014

Quelques greffes de bois sur un des caissons ici en haut , puis en dessous la structure en châtaignier .
restauration d'un retable XVIIIè Rimg0113

Il faut aussi faire des greffes sur l'autel dont le bas (qui avait déjà été restauré) a souffert à cause de l'humidité . Donc je purge les parties de bois irrécupérables , je fais des tailles propres pour pouvoir greffer ... sur une autre partie du retable j'aurais pu garder plus de bois en faisant un bon traitement résine , mais ici se pose le problème de la solidité de l'ensemble , je ne veux pas demander à des bois pourris et traités de supporter tant de poids , donc , je suis un peu plus gourmand qu'à l'accoutumée lorsque je purge .

restauration d'un retable XVIIIè Wp_00015


restauration d'un retable XVIIIè Wp_00016

Maintenant je prépare mes greffes en respectant les essences de bois employées au départ , en l'occurrence ici du peuplier pour les panneaux et du noyer pour les pieds galbés de l'autel . Quelques serre-joints , de la colle de poisson , et c'est parti ...

restauration d'un retable XVIIIè Wp_00017

restauration d'un retable XVIIIè Wp_00018

J'en profite pour consolider la structure intérieure de l'autel également , car il faudra ensuite y reposer le tabernacle et tout son petit monde de bas-reliefs , statues , etc...il faut que ça tienne .

restauration d'un retable XVIIIè Wp_00019

Maintenant ça tient debout tout seul !!

restauration d'un retable XVIIIè Wp_00020

Je peux repositionner l'autel et les caissons côte à côte .

restauration d'un retable XVIIIè Wp_00021
Revenir en haut Aller en bas
sybill
Super Très Grand Maître


Masculin Nombre de messages : 733
Age : 71
Localisation : PROVENCE
Date d'inscription : 20/07/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 14 Déc 2014 - 18:45

enter enter enter ,ouf quel boulot

et en plus ,il faut du talent pour reproduire dans l'exactitude ,le modèle présent

ce travail est presque titanesque pour un bonhomme seul

je constate que tu as du matériel , et des Artisans sur qui tu peux compter ,voilà qui est rassurant

j'admire ta patience et ton courage avec toujours cette pointe de folie quand on démonte ce genre de meuble immense sans savoir a quel moment il risque de s'écrouler

ensuite c'est une conscience professionnelle de faire minutieux ,appliqué ,soigné,oui Bravo Chateau je reste sur mon banc et continue a regarder tout ca avec émerveillement,j'ai déjà pris des notes en plus ,résine , greffes, enter, purger, colle de poisson etc etc ,tout y est

ouf , cette leçon je l'ai bien suivi, j'suis un bon élève ,allez je suis prêt pour la suite

bravo CHATEAU bravo
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine Pommier GG
Super Très Grand Maître
Ghislaine Pommier GG

Féminin Nombre de messages : 7491
Age : 58
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 28/01/2010

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyLun 15 Déc 2014 - 5:11

waouh, impressionnant,
ça doit être émouvant de retravailler derrière les anciens et de découvrir leurs petits secret de construction.  
Grand bravo pour ton travail, bel ouvrage .
Je ne pensais pas que le peuplier était un bois qui pouvait ce conserver aussi longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
http://mesterresraku.fr/
Marc T
Super Très Grand Maître
Marc T

Masculin Nombre de messages : 3537
Age : 64
Localisation : 74
Date d'inscription : 20/09/2006

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyLun 15 Déc 2014 - 7:05

très beau travail thumleft thumleft
Revenir en haut Aller en bas
http://www.marc-till.com/
JJ
Super Très Grand Maître
JJ

Masculin Nombre de messages : 9510
Age : 54
Localisation : Sud Ouest
Date d'inscription : 03/03/2006

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyLun 15 Déc 2014 - 9:52

superbe, merci

____________________________ .
Certains regardent la vase au fond de l'étang, d'autres contemplent la fleur de lotus à la surface de l'eau, il s'agit d'un choix (Dalaï Lama).
Revenir en haut Aller en bas
jay
Confirmé
jay

Masculin Nombre de messages : 207
Age : 39
Localisation : la Gelbique
Date d'inscription : 23/08/2008

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyLun 15 Déc 2014 - 10:22

Sacré boulot.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/Jeremy-Vanneste-sculpture-sur-boi
chol
Grand Maître
chol

Masculin Nombre de messages : 498
Age : 72
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 26/01/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyLun 15 Déc 2014 - 10:50

Passionnant ! C'est un beau métier que le tien
bravo
Revenir en haut Aller en bas
chateau
ouvrier
chateau

Masculin Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : lot , 46
Date d'inscription : 30/10/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyMar 16 Déc 2014 - 19:53

Bon , voilà , on a consolidé le grand panneau dans l'église , on l'a remonté solidement après avoir préalablement fixé ses joues , on a consolidé également les sous-bassements , et réalisé quelques greffes . Sur le reste du retable , quelques greffes aussi , mais très peu en fait -malheureusement , parce que les greffes , moi , j'aime bien ça- , mais surtout , dommage pour vous , pas de photos de secours pour ça . C'est pas grave , de toute façon , il y avait pas grand chose à voir , le gros du boulot sur cette restauration étant concentré sur les décors . Et c'est donc à peu prés là que je me fais cambrioler , que je perds mes photos , que je suis tout colère , ...et que je rachète un ordi , donc maintenant on aura de meilleures photos...youpi !!

Alors puisque les interventions de structure , de menuiserie , et toutes les interventions sur le bois sont terminées , il faut restaurer les décors . J'ai oublié de vous dire que lors de l'étape "traitement" , au début de cette étape même ( le tout premier truc à faire en fait ) , j'ai passé pas mal de temps à refixer les écailles de dorure et de polychromie qui se décollaient du support . Ça consiste à repérer les endroits où les enduits ont tendance à se faire la malle (on peut le faire à l’œil ou à l'oreille en sondant , c.a.d. en tapotant légèrement pour entendre les bulles d'air entre le support et l'enduit ) . Puis on injecte un peu d'alcool sous ces écailles , et ensuite on injecte de la colle diluée . On laisse sécher , et on est content parce qu'on a sauvé X cm² de décors anciens , et aussi parce que ça fait autant de travail en moins pour les refaire .

Une fois que l'on avait sauvé tout ce qui pouvait l'être , on va refaire ce qui manque ...

Donc on va commencer par les enduits . Ce sont les mêmes pour la dorure et pour la polychromie ... ils sont composés d'eau , de colle de peau de lapin et de blanc de Meudon . La colle comme liant et le blanc comme charge . C'est simple et bigrement efficace ... et durable aussi .

On dégraisse d'abord les bois à enduire . Chacun sa méthode , ou plutôt son produit , moi je dilue un peu d'alcali dans de l'eau , puis je badigeonne au pinceau en deux fois au moins .

Puis on encolle . Deux ou trois couches de colle de peau de lapin diluée , avec juste un poil de blanc dedans , pas pour charger , mais juste pour voir où on est passé .

Enfin on enduit . D'abord un enduit léger , puis on le charge un peu plus au fur et à mesure qu'on avance (un peu comme les peintres qui font gras sur maigre) . Bien entendu on laisse sécher entre deux couches . On dit généralement qu'il faut une douzaine de couches pour faire une dorure , mais ça vaut quelque chose quand on fabrique . En restauration , la règle c'est que l'on s'adapte à l'épaisseur des enduits anciens , on fait un peu plus épais pour pouvoir arriver au même niveau après ponçage . Le nombre de couches varie donc d'un objet à l'autre , et sur des grands machins comme ce retable , ça peut aussi varier d'une zone à l'autre . Je sais plus très bien combien j'en ai passé ici , mais en gros , sur l'ensemble restaurations que j'ai faites , ça pouvait aller de cinq à plus de trente couches .

Voilà , ça , c'est ce que l'on appelle "le blanc" , utilisé sur les zones assez étendues pour que l'on puisse les traiter au pinceau. Pour les zones plus petites , les éclats , les trous , on utilise du "gros-blanc" . Même recette , mais préparé en pâte , appliqué en une seule fois ( sauf exception pour les trous profonds ou les surfaces que l'on aurait peut-être dû faire au pinceau , mais on les avait ratées , on les avait pas vues , on a donc quinze jours de retard , on triche un peu ...) car trop de gros-blanc à la fois ça fissure au séchage .

Bon , je parle trop ...quelques photos et ça ira mieux .


restauration d'un retable XVIIIè Rimg0010

Ça c'est l'autel et les caissons que vous connaissez déjà , ils ont été enduits depuis la dernière fois que vous les avez vus .

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0011

Ça les change déjà , hein ? bon , le but du jeu c'est de faire ça partout ...sur un retable d'environ 6X4 m , si mes calculs sont bons ça fait environ 24 m² de décors à scruter pour déceler toutes les lacunes et les combler . Ça fait du boulot , c'est sûr ! C'est un peu long , il faut donc s'armer de patience ...mais le pire c'est de savoir que tout ce boulot et cette patience ne sont qu'un petit entrainement pour la séance de ponçage qui va suivre ! Mais bon , on parlera de ça plus tard .  

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0012

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0013

Ça c'est le tabernacle qui vient se poser sur l'autel . Il a subi jusqu'ici les mêmes étapes que le reste , bien sûr ...La structure de la prédelle (la petite estrade)  a été doublée , parce qu'ici aussi , les planches de parement faisaient office de structure ( !!) , et les assemblages qui unissent les trois parties qui constituent le tabernacle ont été renforcés .


restauration d'un retable XVIIIè Rimg0016

Je vous montre pas assez de photos , hein ? Et bien c'est parce que comme ça vous suivrez jusqu'à la fin , et vous découvrirez l'ensemble seulement quand il sera reposé . Bon , accessoirement , c'est aussi parce que je suis trop con et que je prends vraiment pas assez de photos quand je travaille , mais ça , c'es une autre histoire . Disons plutôt que je fais exprès pour fidéliser mon auditoire , c'est quand même plus classe , et ça à l'air d'avoir été voulu en plus !...

La suite au prochain épisode ...
Revenir en haut Aller en bas
sybill
Super Très Grand Maître


Masculin Nombre de messages : 733
Age : 71
Localisation : PROVENCE
Date d'inscription : 20/07/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyMar 16 Déc 2014 - 20:14

toujours en admiration de ton travail

cet autel ,ce tabernacle sont magnifiques!!!

quand a ce chérubin angelot ,alors là , je craque et en plus il y en a plusieurs trop beau tout ça

là , sur un chantier pareil ,je suppose que tu prends ton pieds un max non?

en tout cas chapeau Chateau!!!!!!!

et j'attend ,je garde jalousement mon banc ,des fois que quelqu'un veuille prendre ma place ,pour rester bien devant le très riche et instructif spectacle que tu nous offres
A+ chinchin bois un coup quand même ,a la tienne chinchin
Revenir en haut Aller en bas
pat5
Super Très Grand Maître
pat5

Masculin Nombre de messages : 5051
Age : 58
Localisation : .......... Hyères les palmiers
Date d'inscription : 17/12/2008

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyMar 16 Déc 2014 - 20:22

du très bon travail bravo
Revenir en haut Aller en bas
http://pat5.over-blog.com/
chateau
ouvrier
chateau

Masculin Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : lot , 46
Date d'inscription : 30/10/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyMer 17 Déc 2014 - 20:19

Merci Sybill , mais ne t'inquiètes pas pour moi , je n'oublie pas de me servir un verre avant de venir vous parler ...d'ailleurs je bois un coup à ta santé et à celle de tous ceux qui ont la patience et le courage de lire tout ce que j'écris !...   à la vôtre !!

chinchin


Bon ,  je crois que je m'étais arrêté alors que tout était enduit . Du coup il va falloir poncer tout ça...

Alors là , vous savez tous ce que c'est ...du 40 , du 80 , du 120 , du 180 , du 240 , du 320 et plus si affinités . Le problème est qu'il y a beaucoup à poncer , et que chaque passage est donc très long , et en plus quand on avance on se rend toujours compte qu'on a oublié de combler certaines lacunes , au secours !...

Là aussi chacun fait comme il préfère , certains poncent à l'eau , moi j'aime pas ça et puis je crois que ça affaiblit les enduits , puisqu'ils sont faits à base d'eau donc je ponce à sec , je mange beaucoup de poussière , j'en ramène jusque dans mon caleçon pendant plusieurs semaines ... Pour les à-plats et certaines moulures il m'arrive de dégrossir à la pierre ponce , c'est pas mal mais ça s'encrasse vite , il faut nettoyer souvent . C'est bien pour les moulures , on peut la tailler selon le profil qu'on veut , c'est pratique .

Bon , je vous mets pas de photos pour le ponçage , vous avez tous déjà vu du papier à poncer ...Si seulement j'avais pensé à photographier le bout de mes phalanges au bout de sept ou huit semaines de ponçage , ça aurait pu être drôle !...

Alors admettons que les enduits sont poncés , ils sont au même niveau que les enduits anciens , ils sont bien lisses et tout et tout ...alors maintenant on va nettoyer les dorures et polychromies anciennes . C'est important de le faire avant de redorer et de refaire les couleurs , car la crasse fait varier les tonalités et on a besoin d'y voir clair pour la patine . C'est important aussi de pas le faire avant de poncer parce que sinon on re-salit tout avec la poussière d'enduit...j'ai fait cette connerie une fois , pas deux !

En même temps que le nettoyage il va falloir aussi décaper certaines zones qui ont été badigeonnées de peinture on sait pas trop quand ni par qui , et on se demande toujours pourquoi !

Pour nettoyer les dorures , coton et vinaigre blanc . Tout doux , sinon gare aux dégâts !

Pour les polychromies , coton et décon , c'est un produit utilisé en restauration , un genre d'eau savonneuse dont j'imagine que la formule a été faite pour ne pas endommager les pigments . Je crois que les restaurateurs de tableaux l'utilisent aussi  .

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0017

Ça c'est un test de nettoyage , on voit que c'était quand même crade ...

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0018

Un autre ...

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0019

Et c'est parti !

Je vous montre les résultats sur la polychromie parce que ça rend bien en photo , alors que sur les dorures c'est bien visible à l’œil , mais sur photo il vaut mieux savoir où on doit regarder , sauf si c'était vraiment noirci , mais c'était pas le cas ici .

Alors vous vous souvenez du grand panneau qui est resté dans l'église ? Il avait un grand bas-relief doré à l'origine , et recouvert de peinture qu'il a fallu dégager . Alors j'y suis allé tranquille , pensant que ma micro-sableuse ferait bien son boulot , mais après deux ou trois essais , malheur !! , la peinture se barre , oui , mais la dorure aussi !  Plan B , les produits dégueu ... j'aime pas ça mais tant pis , je vais pas me gratter tout ça au scalpel quand même ! Donc , décapant ...ça marche pas ...trichlo ... ça marche pas non plus...puis j'ai essayé la quasi totalité des produits que je connaissais ...plus quelques recettes dont je suis pas fier...ça marche toujours pas !

Bon , alors à la guerre comme à la guerre ! Je sors mon scalpel et on verra bien qui est le chef ! Problème , je croyais passer deux ou trois jours là dessus , au final j'y suis resté près de deux semaines !! ...

restauration d'un retable XVIIIè Wp_00022

Voilà le résultat , c'est pas mal , mais p..... que c'est long !!

restauration d'un retable XVIIIè P4080010

Ça c'est bibi qui gratte et qui fait la gueule parce qu'il fait froid et que en plus on le prend en photo . Mais il peut pas trop râler parce que la voisine qui prend les photos elle lui porte tous les jours un thermos de café et des madeleines ...trop moignon !

Bon , ça ira pour aujourd'hui , on va gratter , et gratter encore pour pouvoir attaquer la dorure la prochaine fois .

A bientôt ...
Revenir en haut Aller en bas
chol
Grand Maître
chol

Masculin Nombre de messages : 498
Age : 72
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 26/01/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyMer 17 Déc 2014 - 21:00

superbe reportage en forme de pas a pas, merci !

ce doit être émouvant de travailler sur des œuvres anciennes, non ?
en tous cas tu sais tout faire: menuiserie, sculpture, rénovation, enduits, dorure,....homme a tout (savoir) faire quoi ! sourire

merci d'avoir pris le temps pour partager c'est passionnant
chapeau l'Artiste !
chinchin
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine Pommier GG
Super Très Grand Maître
Ghislaine Pommier GG

Féminin Nombre de messages : 7491
Age : 58
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 28/01/2010

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyMer 17 Déc 2014 - 21:08

sourire bravo Les églises c'est partout pareil au niveau du chauffage...
Revenir en haut Aller en bas
http://mesterresraku.fr/
amarente
Grand Maître
amarente

Féminin Nombre de messages : 457
Age : 65
Localisation : tarn
Date d'inscription : 24/03/2011

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyJeu 18 Déc 2014 - 8:53

Très instructif ce pas à pas !!
Merci pour les potos, c'est un travail que j'aurai vraiment aimé faire,
mais un travail de fou quand même !!
Il faut savoir faire pas mal de choses !!!
La dorure je n'ose imaginer le travail!!
La suite avec impatience !!!
Revenir en haut Aller en bas
sybill
Super Très Grand Maître


Masculin Nombre de messages : 733
Age : 71
Localisation : PROVENCE
Date d'inscription : 20/07/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyJeu 18 Déc 2014 - 11:20

Chateau,

grâce a toi ,j'assiste pour la premiere fois a la restauration d'un pas a pas d'un autel en bois et ça me parait aussi dur sinon plus ,qu'une restauration d'un autel en pierre

j'ai déja vu celle faite par deux génies de la restauration délicate que sont Fulbert Dubois et Sébastien Brunner au Château de Valmer
à Chançay Indre-et-Loire
pour un autel mais en pierre

bon eux étaient deux ,toi tout seul ,

voici deux photos

ca c'est l'arriere ou l'on voit les 3 énormes agraffes, car cette pierre était cassée en deux

restauration d'un retable XVIIIè 26-ful10

et là une fois tout restauré (sculptures et touti quanti)

restauration d'un retable XVIIIè Fulber10

faut dire que comme toi Fulbert Dubois est aussi un bon sculpteur,mais il gagne mieux sa vie en Artisanat d'Art

voici ce qu'il a déja fait en sculpture
restauration d'un retable XVIIIè Fulber11

pas mal du tout ,mais bon la sculpture Artistique est difficile pour se faire une belle place sur le marché alors que comme toi ceux qui sont capables de prodiges en restauration sont bien plus recherchés et mieux payés

bon moi je reste sur mon banc et je continue a admirer ton Art

A+ chinchin
Revenir en haut Aller en bas
Julo
ouvrier
Julo

Masculin Nombre de messages : 186
Age : 40
Localisation : 19
Date d'inscription : 15/03/2012

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyJeu 18 Déc 2014 - 20:31

Une très belle restauration que tu nous proposes là chateau, félicitations c'est du très beau travail!!!! bravo il me tarde de voir la partie dorure, je vais rejoindre la classe sur le banc Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.j-pinne.fr/
chateau
ouvrier
chateau

Masculin Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : lot , 46
Date d'inscription : 30/10/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyJeu 18 Déc 2014 - 22:28

Salut . Merci pour vos commentaires , je commençais à me dire que c'était trop long et qu'on allait en perdre quelques-uns en route , mais apparemment vous êtes toujours là , c'est cool !...

Alors oui , c'est vrai que c'est émouvant et qu'on prend son pied à travailler là-dessus , mais c'est pas comme ça que ça avance , vous vous en doutez ...disons que l'émotion est cantonnée au tout début du travail , d'ailleurs plutôt juste avant d'attaquer , et puis à la fin quand tout est terminé , entre les deux il faut quand même aller au charbon , et il y a des tâches ingrates qui sont longues , pas toujours agréables , ça reste un travail quand même !! mais il y a aussi des étapes plus valorisantes et vraiment très sympas ...malheureusement celles-ci sont assez courtes en comparaison , mais c'est comme une récréation après un long travail de fourmi...d'ailleurs on y arrive !

Merci Sybill de nous montrer ce très bel autel ...c'est un travail très proche et en même temps très lointain de celui que je présente . Disons qu'il s'agit de deux savoir-faire différents qui servent à faire la même chose . J'aurais pas la moindre idée de ce qu'il faut faire avec ça dans mon atelier !! bon , d'accord , j'aurais peut-être bien une petite idée quand même !! , mais je crois pas que je pourrais faire autre chose qu'arpète sur un chantier comme celui-là .





Bon , alors on disait qu'il fallait gratter au scalpel le grand bas-relief . Il a fallu décaper aussi pas mal d'ornements sur l'ensemble du grand panneau et de ses joues et un peu sur le tabernacle . On va voir les résultats en même temps que l'étape suivante .

Maintenant il est temps de faire la dorure . D'abord on va dégraisser les enduits que l'on a poncés , pour éviter les emmerdements ultérieurs . Puis on va appliquer une couche de colle de peau diluée et mêlée de pigments pour obtenir un jaune d'une tonalité proche de celle des ors anciens (d'où l’intérêt de les avoir nettoyés avant d'en arriver là) . Cela permettra de rendre un peu plus discrètes d'éventuelles lacunes dans la dorure , particulièrement dans les fonds et les zones difficiles d'accès . Certains (mais pas moi , je vous jure !!) appellent ça "la jaunissure" .

Là-dessus on va appliquer en deux à trois couches une préparation qui s'appelle le "bol d’Arménie" , ou "assiette" . A base d'argile et de colle de peau . Très beau rouge , belle texture , glissage du pinceau parfait , odeur agréable ...le Pied (ça y est , on y arrive enfin !) . Elle a deux utilités , d'abord grâce à sa couleur elle va réchauffer la teinte de l'or par transparence (il en existe aussi de la noire pour la feuille d'argent , de la verte ) , et puis grâce à son épaisseur elle va permettre de faire briller l'or en le polissant avec une pierre d’agate que l'on fait aller et venir jusqu'à ce que la feuille d'or s'écrase et se mette à briller . L'assiette sert alors de matériau tampon entre les enduits et la feuille d'or , sans ça l'or se déchirerait et se décollerait .  


restauration d'un retable XVIIIè Rimg0021

Là le jaune est appliqué sur les enduits et hop ! , tout va déjà mieux !!

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0022

Maintenant l'assiette .

Là on est prêt pour dorer . Il va falloir pour ça détremper le support (cette technique de dorure s'appelle "à la détrempe") avant d'y déposer la feuille d'or . L'eau réactive la colle contenue dans l'assiette , et fait un effet de ventouse sur la feuille d'or qui vient épouser les formes du support . Après séchage elle reste en place .

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0023


Bon , vous avez pigé le truc ?...alors maintenant un peu plus de photos , vous les avez bien méritées !

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0025

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0026
Revenir en haut Aller en bas
chateau
ouvrier
chateau

Masculin Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : lot , 46
Date d'inscription : 30/10/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyJeu 18 Déc 2014 - 23:06

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0028


restauration d'un retable XVIIIè Rimg0036

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0038


restauration d'un retable XVIIIè Rimg0041

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0042


Dernière édition par chateau le Jeu 18 Déc 2014 - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
chateau
ouvrier
chateau

Masculin Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : lot , 46
Date d'inscription : 30/10/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyJeu 18 Déc 2014 - 23:19

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0114

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0115

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0117


Bon voilà , ça ira pour aujourd’hui , la prochaine fois on termine .

A plus ...
Revenir en haut Aller en bas
J-Chris
Maître
J-Chris

Masculin Nombre de messages : 396
Age : 57
Localisation : Antilles - Outre Mer
Date d'inscription : 07/01/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyVen 19 Déc 2014 - 0:51

Merci, énormément, chateau, pour ce partage et tout le temps que tu as bien voulu passer à nous transmettre cette belle - et pénible parfois j'ai vu - expérience de restauration.
Superbe pas-à-pas qui mérite d'être lu lentement, plusieurs fois, en observant les photos.
Tu es compagnon ?
Revenir en haut Aller en bas
marco polo
Super Très Grand Maître
marco polo

Masculin Nombre de messages : 7015
Age : 61
Localisation : charente
Date d'inscription : 13/04/2009

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyVen 19 Déc 2014 - 7:35

bravo et merci pour le pas à pas , mis à part le ponçage idiot , ça donne envie ; mais chaque métier a son lot fastidieux .....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deboisenbronze.net
chateau
ouvrier
chateau

Masculin Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : lot , 46
Date d'inscription : 30/10/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyVen 19 Déc 2014 - 21:19

Salut à tous ...

Non , J-Chris , je ne suis pas compagnon . Je les ai approchés quand j'ai commencé à m’intéresser à la sculpture et à vouloir me former mais on m'a dit que pour sculpter il fallait d'abord apprendre un de leurs métiers , et puis sculpter ensuite tout seul...tailleur de pierre pour la pierre , ou ébéniste , menuisier ou charpentier pour le bois ...et puis peu de temps après , une expo de sculptures réalisées par des compagnons a été présentée non loin de chez moi et ce que j'y ai vu ne m'a pas du tout convaincu ...du travail d'amateur ...je n'ai rien contre ça , mais venant des compagnons je m'attendais à quelque chose de mieux quand même . Donc effectivement , ces gens là n'avaient pas appris la sculpture , ils avaient appris à travailler un matériau , puis l'avaient ensuite sculpté , mais sans rien savoir des techniques de base de la sculpture .
J'ai appris plus tard que les sculpteurs , tout comme les fabricants de vitraux , au moyen-âge , ne faisaient pas partie des compagnons , mais avaient leurs propres corporations ,"les imagiers" en l’occurrence pour la sculpture .




Bon , aujourd'hui c'est la dernière ligne droite . Alors hier soir j'ai beaucoup ramé avec des photos qui ne voulaient pas se mettre dans le bon sens , il y en a deux que j'ai du réduire pour qu'elles restent debout , d'autres qui n'ont rien voulu savoir...ce soir j'ai pas envie de me battre une heure pour deux pauvres photos , alors je vais les éditer comme elles viennent , et avec un peu de chance l'un ou l'une d'entre vous pourra m'expliquer ce qu'il faut faire pour corriger ça , parce qu'hier j'ai bien réussi à en mettre dans le bon sens sans les réduire , mais je sais pas du tout comment j'ai fait . Alors s'il y a quelques photos couchées , excusez moi , je vous rembourserai les séances de kiné si vous chopez un torticolis !!


Donc je vous ai expliqué rapidement la technique de dorure , maintenant il faut retrouver les couleurs . La polychromie se prépare avec ...devinez quoi ...de la colle de peau de lapin !! Et des pigments , bien sûr ! Ensuite on cire , parce que sinon les couleurs restent éteintes . Bon , alors tout ça c'est très bien quand on fait du neuf , mais quand on restaure c'est un peu chaud car il faut préparer une couleur en pensant à la teinte qu'elle prendra au séchage , et cette teinte là il faut la trouver en pensant à la tonalité qui sortira au cirage !! Dur !! Trop dur pour moi en tout cas , la couleur n'étant pas mon point fort et le pinceau n'étant pas mon outil favori . Donc je fais ces retouches à l'aquarelle . Beaucoup plus simple , résultat immédiat , puisqu'il suffit de préparer sa couleur en regardant le modèle , ça ne bougera ni au séchage ni au cirage . Pas grand-chose de plus à dire là-dessus , si ce n'est que j'évite en général de retrouver une couleur de façon trop directe pour la badigeonner ensuite sur le support , mais je préfère retrouver les couleurs qui la constituent et les appliquer par petites touches successives et superposées pour obtenir un résultat plus vivant , une couleur qui "vibre" un peu . C'est moins joli quand on met le nez dessus , mais si on respecte une petite distance pour observer , c'est bien meilleur .

Ben après il reste plus qu'à patiner le tout ...alors là je crois qu'il y a autant de recettes de patines qu'il y a de doreurs . Et puis on peut pas forcément appliquer la même recette sur tous les objets qu'on restaure , il faut s'adapter . Le but du jeu , vous l'avez compris , c'est de donner aux ors et aux couleurs que l'on vient de réintégrer le même aspect que ceux d'origine , en respectant leur âge et leur niveau d'usure . En général je commence par un passage tout doux à la laine d'acier 000 pour user un petit peu les dorures , toujours en gardant un œil sur le modèle original , histoire de pas aller trop loin , sinon on est bon pour redorer . Ensuite pour la teinte je prépare de la colle de peau très diluée que je mélange à des pigments genre terre brûlée , terre d'ombre , de sienne , etc...toujours en privilégiant des passes très légères , quitte à en superposer un bon nombre . Puis un peu de fausse poussière (talc+pigments) là dessus , quelques coups de chiffon imbibé d'un peu de cire , re-fausse poussière , etc...c'est de la cuisine , on sait jamais quand ça va s'arrêter , mais au bout d'un moment on sait que c'est bon . C'est la partie du travail la plus empirique , la plus "artistique" quelque part , et c'est souvent celle-là qui va donner de la valeur au travail fait en amont . C'est là que le travail de restauration est ingrat , on sait qu'on a fait du bon boulot quand personne n'est capable de voir où l'on est intervenu !

Voilà , il n'y a plus qu'à faire la repose . Pour le grand panneau , c'est déjà fait , alors la repose sur ce chantier , c'était en pantoufles !! Mettre l'autel et les caissons de niveau , bien caler le tout puis le fixer au mur , c'est tout . Le reste vient simplement se poser , tabernacle , angelots , et bien sur la fameuse statuette de la Vierge . Je vous ai pas encore parlé d'elle ? pourtant c'est pour elle que l'église a été bâtie au XVIIè , et le retable au XVIIIè . Elle serait miraculeuse !! Vu le nombre d'ex-voto fixés au mur de la chapelle , on a envie d'y croire ! Il y a même une paire de béquilles comme à Lourdes ! Elle aurait été retrouvée dans le tronc d'un noyer au début du XVIIè , puis aurait rendu la vue à un enfant aveugle de naissance , le début de sa légende . Une procession est organisée chaque année pour lui faire visiter le village et se rendre sur chacun des calvaires qui s'y trouvent . Beaucoup de monde , encore aujourd'hui .

Bon , voilà , je vous ai tout dit , en tout cas beaucoup . J'espère que c'était pas trop barbant...si vous avez des questions n'hésitez pas ... je vous mets les dernières photos , en espérant qu'elles seront droites !!

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0118


restauration d'un retable XVIIIè Rimg0119

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0120

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0121
Revenir en haut Aller en bas
chateau
ouvrier
chateau

Masculin Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : lot , 46
Date d'inscription : 30/10/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyVen 19 Déc 2014 - 21:25

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0122

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0123

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0124

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0210

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0211
Revenir en haut Aller en bas
chateau
ouvrier
chateau

Masculin Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : lot , 46
Date d'inscription : 30/10/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyVen 19 Déc 2014 - 21:35

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0125

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0126

restauration d'un retable XVIIIè Rimg0214
 danse
Revenir en haut Aller en bas
chol
Grand Maître
chol

Masculin Nombre de messages : 498
Age : 72
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 26/01/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyVen 19 Déc 2014 - 22:21

Waoooooooooooooooow !
bravo L'artiste, cest magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
loïk JOSSE
Super Très Grand Maître
loïk JOSSE

Masculin Nombre de messages : 715
Age : 65
Localisation : Rennes (Bretagne)
Date d'inscription : 20/09/2007

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyVen 19 Déc 2014 - 23:48

superbe travail !!! et fascinant ! félicitations et merci beaucoup pour tes explications .
Revenir en haut Aller en bas
http://loik.josse.free.fr
casper
Super Très Grand Maître
casper

Masculin Nombre de messages : 6492
Age : 81
Localisation : paris-sudvendée
Date d'inscription : 12/01/2009

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptySam 20 Déc 2014 - 6:27



chapeau Chapeau bas l'artiste
Revenir en haut Aller en bas
http://atelierdeclaude.over-blog.com/
sybill
Super Très Grand Maître


Masculin Nombre de messages : 733
Age : 71
Localisation : PROVENCE
Date d'inscription : 20/07/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptySam 20 Déc 2014 - 6:57

bravo y'a du talent qui s'exprime là

c'est superbe,c'est dans quel coin déjà?

était ce ta premiere restau sur ce genre de travaux?et combien de temps t'a t'il fallu?

ce post de pas a pas donne du peps et de l'importance a ce qui parait être impossible a réaliser par le simple mortel et a mains gauches que je suis, ceux qui viendront le voir seront j'en suis sûr très étonné par l'importance des moyens et des qualités requises pour un tel exercice

en plus on découvre plein d'astuces que tu nous as généreusement offert a nous qui n'y connaissons pas grand chose sur ce sujet

donc un pas a pas très riche de technique ,connaissances, savoir faire et talents diverses car plusieurs métiers sont nécessaires dans cet aboutissement

Bravo Chateau,
si un jour on me demande si je connais quelqu'un de très doué pour ce genre de restau ,je saurais donner un nom

bravo A+ et a ta santé Chateau:.35:


Dernière édition par sybill le Dim 21 Déc 2014 - 7:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
amarente
Grand Maître
amarente

Féminin Nombre de messages : 457
Age : 65
Localisation : tarn
Date d'inscription : 24/03/2011

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptySam 20 Déc 2014 - 13:20

Très belle restauration !!!
On c'est vraiment régalé avec ce pas pas !!
Revenir en haut Aller en bas
Rodindon
ouvrier


Masculin Nombre de messages : 162
Age : 43
Localisation : Aix
Date d'inscription : 22/10/2012

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptySam 20 Déc 2014 - 18:52

Superbe!
Outre ces qualités de restaurations, je trouve qu' il y-à également un talent d' écriture, c' est parfaitement clair et haletant!
Je me posais deux petites questions, (j' avoue ne pas avoir entièrement tout lu) quelle est ta formation?
Une question probablement naïve(?) : lorsqu' on s' intéresse comme ça à ces œuvres religieuses, qui plus est à leur restauration, y-à t-il une certaine accointance spirituelle?
Revenir en haut Aller en bas
marco polo
Super Très Grand Maître
marco polo

Masculin Nombre de messages : 7015
Age : 61
Localisation : charente
Date d'inscription : 13/04/2009

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptySam 20 Déc 2014 - 19:53

bravo à toi l'ami .... il faut une masse de pratique ,  d'astuces et de connaissances digérées pour ce résultat .... châpeau , ....château sourire


Dernière édition par marco polo le Dim 21 Déc 2014 - 8:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deboisenbronze.net
Tit'Anne
Super Très Grand Maître
Tit'Anne

Féminin Nombre de messages : 969
Age : 50
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 22/06/2011

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptySam 20 Déc 2014 - 21:41

Et bien bravo et merci pour ce témoignage si intéressant. Quel travail ! Quel talent ! Quel résultat ! bravo
Revenir en haut Aller en bas
http://parisiannemusarde.overblog.com/
pat5
Super Très Grand Maître
pat5

Masculin Nombre de messages : 5051
Age : 58
Localisation : .......... Hyères les palmiers
Date d'inscription : 17/12/2008

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 21 Déc 2014 - 7:02

Wouaaa une belle réussite ! Et quel beau travail !  bravo

merci pour tes explications thumright
Revenir en haut Aller en bas
http://pat5.over-blog.com/
chateau
ouvrier
chateau

Masculin Nombre de messages : 130
Age : 42
Localisation : lot , 46
Date d'inscription : 30/10/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 21 Déc 2014 - 15:56

Salut à tous , merci pour vos compliments ...


Sybill , c'était où ? dans un petit hameau perdu qui fait partie d'un petit village (!!) du Lot . C'est tout prés de chez moi , heureusement d'ailleurs , c'est ce qui m'a permis de pouvoir travailler sur site ... je n'aurais pas pu aller dans l'église tous les matins pendant des semaines si il y avait eu une heure de route . En fait , c'était à peu prés à mi-chemin entre mon atelier et chez moi ... trop facile !

Est ce que c'était la première restau de ce genre ? Non , d'ailleurs c'était plutôt la dernière !! J'arrête mon activité à la fin de l'année , dans quelques jours donc ... ça faisait une douzaine d'années que je faisais ça , dont dix ans à mon compte . Pendant ces dix années j'ai fait une quinzaine de chantiers monuments historiques , dont quatre d'une envergure comparable .

Combien de temps ? Eh bien je sais pas trop parce que j'ai fait d'autres choses en même temps ... le chantier s'est étalé sur huit mois mais j'ai fait quelques bricoles pour des clients pendant ce temps , et j'ai aussi sculpté la pierre qui me sert d'avatar . Donc je dirais à la louche que ça a du prendre environ six mois de travail à temps plein .

Rodindon , je suis content que tu aies trouvé la lecture haletante , même si tu n'as pas tout lu !!   sourire

Ma formation ? J'ai un diplôme de sculpteur et doreur sur bois , et un titre (un peu ronflant !!) d'ouvrier qualifié en restauration des bois dorés et polychromes .

Est ce qu'il y a un rapport avec ma spiritualité ? Pas vraiment , j'ai grandi dans cette culture , mais j'en ai tellement bouffé que j'y suis devenu à peu près indifférent . J'ai bien une forme de croyance , très personnelle , mais qui n'a plus grand chose à voir avec l'église catholique . En revanche , je respecte la croyance de chacun , et en travaillant sur ce genre d'objets j'ai bien conscience que ce n'est pas une simple décoration comme les boiseries que l'on pourrait trouver dans un château par exemple , mais qu'il s'agit d'un support à leur prières , un "médium" en quelque sorte pour leur rapport au divin . Je fais donc ce travail en respectant cela , en essayant de garder en tête que c'est avant tout pour les fidèles qui viennent prier là que je travaille . Et du coup , effectivement , ce genre de restauration prend une autre dimension que ce que l'on pourrait faire sur une commode Louis XV , même si les savoir-faire requis sont exactement les mêmes ... et ça donne un sens plus profond au travail , c'est vrai .
Revenir en haut Aller en bas
props
Confirmé
props

Féminin Nombre de messages : 232
Age : 56
Localisation : bourguirhônalpine
Date d'inscription : 22/10/2011

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 21 Déc 2014 - 18:46

Bien bon travail tout ça, bravo ! ... et pas mal d'humilité, c'est assez chouette aussi (j'espère qu'elle fera des petits Razz )
Merci pour toutes les infos données, j'en ai noté au passage, à tester très bientôt - patines décor en vue!
Je ne sais pas vers quoi tu pars mais peut-être que tu traînera dans le coin quand même pour continuer le partage ?
belle suite en tous cas et  bravo encore
Revenir en haut Aller en bas
marco polo
Super Très Grand Maître
marco polo

Masculin Nombre de messages : 7015
Age : 61
Localisation : charente
Date d'inscription : 13/04/2009

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 21 Déc 2014 - 20:06

qd un atelier de cette qualité  arrête , c'est une perte pour nous  tous ouin ouin :. pas cool
mais avec ton savoir faire , tu vas surement rebondir ...sourire


Dernière édition par marco polo le Dim 21 Déc 2014 - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deboisenbronze.net
JJ
Super Très Grand Maître
JJ

Masculin Nombre de messages : 9510
Age : 54
Localisation : Sud Ouest
Date d'inscription : 03/03/2006

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 21 Déc 2014 - 20:07

Citation :
Non , J-Chris , je ne suis pas compagnon . Je les ai approchés quand j'ai commencé à m’intéresser à la sculpture et à vouloir me former mais on m'a dit que pour sculpter il fallait d'abord apprendre un de leurs métiers , et puis sculpter ensuite tout seul...tailleur de pierre pour la pierre , ou ébéniste , menuisier ou charpentier pour le bois ...

c'est faux et je me suis fait avoir étant plus jeune....mais je me rattrape maintenant sourire

____________________________ .
Certains regardent la vase au fond de l'étang, d'autres contemplent la fleur de lotus à la surface de l'eau, il s'agit d'un choix (Dalaï Lama).
Revenir en haut Aller en bas
chol
Grand Maître
chol

Masculin Nombre de messages : 498
Age : 72
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 26/01/2014

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 21 Déc 2014 - 22:21

Chateau, quoi écrire a ta suite, sinon merci !
Ton humilite et ton savoir faire et ce partage, m'ont ému.
Merci beaucoup.
Et bonne suite.
Passes de bonnes fêtes.
bravo
Revenir en haut Aller en bas
flore
Apprenti
flore

Féminin Nombre de messages : 44
Age : 50
Localisation : isère
Date d'inscription : 30/01/2013

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyLun 22 Déc 2014 - 8:31

MAGNIFIQUE!!!
c'est vraiment impressionnant tout le boulot qu'il y a derrière une rénovation.
Merci pour ce partage bravo
Revenir en haut Aller en bas
Julo
ouvrier
Julo

Masculin Nombre de messages : 186
Age : 40
Localisation : 19
Date d'inscription : 15/03/2012

restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè EmptyDim 11 Jan 2015 - 17:00

Le rendu final est superbe, merci pour ce pas à pas Chateau ainsi que toutes tes explications! bravo bravo bravo
Revenir en haut Aller en bas
http://www.j-pinne.fr/
Contenu sponsorisé




restauration d'un retable XVIIIè Empty
MessageSujet: Re: restauration d'un retable XVIIIè   restauration d'un retable XVIIIè Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
restauration d'un retable XVIIIè
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» XVIIe Nuit des Architectes - Vendredi 3 Avril
» Au volant
» Christian Vanneste sur l’UMP: «Qu’ils aillent se faire foutre»
» Askoy 2
» Maintien définitif en mobile.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DE SCULPTURE :: MATIERES :: BOIS :: SCULPTURE SUR BOIS :: Pas à Pas Bois-
Sauter vers: